Revit-et-Architecture--une-approche-pdagogique-avec-Pierre-et-Julie

Dans ce nouvel épisode de notre série de podcasts, HEXABIM a le plaisir de vous présenter deux auteurs, Julie Guézo et Pierre Navarra, autour de deux ouvrages : Mon premier projet d'architecture avec Revit et Revit pour les architectes, parus respectivement en 2020 et 2018 aux éditions Eyrolles. Deux ouvrages pour deux niveaux de pratique de Revit, à la fois pédagogiques et complets.

Le podcast débutera par une présentation des parcours respectifs des auteurs, puis nous en apprendrons plus sur le contenu des deux ouvrages, le public auquel ils s'adressent et comment les utiliser pour en faire des alliés dans l'atteinte de ses objectifs avec Revit.

En tant que pédagogues, Julie Guézo et Pierre Navarra aborderont le sujet des enseignements fondamentaux dans la scolarité.

Nous partageront aussi leurs clés pour réussir dans le BIM ainsi que leur constat sur la pratique du BIM en France.

N'hésitez pas à réagir en commentaires, excellente écoute à tous !



Présentation du parcours de Pierre Navarra (1'52)

Pierre Navarra, de formation ingénieur en micro-électronique, est co-gérant de l'agence d'architecture Sona depuis 2014 et participe à la recherche de nouveaux outils dans le domaine du BIM. Il est formateur au lycée Aimé Césaire de Clisson (44) dans les classes de Licence économie de la construction et de Licence bureaux d'études.


Présentation du parcours de Julie Guézo (2'39)

Julie Guézo est architecte et BIM manager chez AIA Life Designers depuis 2016. Elle est formatrice sur Revit depuis 2014 à l'école d'Architecture et de Design de Nantes, au lycée Aimé Césaire de Clisson et au GepAtlantique à Nantes.


Pierre, Julie, vous avez co-écrit ces deux livres, quel est leur contenu et à qui s'adressent-ils ? (3'05)

Julie Guézo : « Mon premier projet d'architecture avec Revit, est sorti en 2020 et fait 72 pages. Il est destiné à toute personne souhaitant découvrir Revit.

Il est ludique, facile et permet de modéliser une petite maison emblématique de l'architecture hollandaise en seulement sept étapes. Nous avons également ajouté des vidéos en début de chaque chapitre pour aider à bien comprendre chacune de ces sept étapes. (...) »

« Revit pour les architectes fait 500 pages, il est plus complet. Il est utile dans la pratique en agence au quotidien pour répondre à des questions rencontrées au fil d'un projet.

Sur la base d'un développement de projet à différentes phases, de l'esquisse jusqu'au suivi de chantier, nous avons expliqué toutes les astuces, bonnes pratiques issues de nos expériences relatives.

Les méthodes présentées s'adaptent à des agences de différentes tailles et de projets variés : maisons individuelles, logements collectifs, lycées, hôpitaux, bureaux, etc. Il est destiné aux architectes, mais il peut également satisfaire un plus large public qui pourra venir y piocher des informations en fonction de leurs besoins.(...) »


Comment réussir sa transition vers le BIM? Quelles sont les clés de la réussite en BIM ? (5'19)

Julie Guézo : « (…) Il faut se faire accompagner. Selon moi, un passage au BIM réussi dans une agence, c'est une multiplication de facteurs favorables au changement.

Donc, d'abord, une formation initiale est essentielle pour donner le premier élan.
D'ailleurs, si plusieurs personnes peuvent la suivre en même temps, c'est très efficace pour créer une dynamique.

Ensuite, au sein de l'entreprise, le secret de la réussite est une direction engagée et des collaborateurs convaincus et moteurs. Certes, certaines personnes peuvent être référentes BIM au sein de l'agence, mais tous doivent en être convaincus. Le BIM est un atout, quelle que soit la taille de l'agence et quel que soit le type de projet.(...) »


Qu'en est-il de la formation BIM en France, aujourd'hui ? (7'58)

Pierre Navarra : « En tant que formateur BIM, au lycée Aimé-Césaire, ce que je constate, ce sont des classes qui, chaque année, sont remplies pour les deux cursus.
C'est une bonne chose, ça ne désemplit pas.

Ensuite, nous avons des étudiants qui sont de profils très variés. Cela enrichit beaucoup le domaine du collaboratif BIM, tant en termes de connaissances professionnelles que connaissances personnelles.

En effet, l'humain a une place très importante dans le domaine du collaboratif BIM et toute la richesse des profils de ces étudiants là est importante pour l'avenir. (...) »

Ne faudrait-il pas une évolution dans les programmes scolaires, notamment avant la 3ème, en géométrie et conceptualisation de l'espace et et des volumes ? (9'25)

Pierre Navarra : « (…) J'ai peur qu'en fait, l'on oublie tout ce qui est langage. Je vous donne un exemple : souvent, il arrive que j'aie des étudiants qui, par exemple, m'envoient des demandes sur des scripts très compliqués écrits sur Dynamo, y compris la programmation sur Python, dans des nœuds Dynamo.

Le problème est qu'ils ont beau avoir une notion d'informatique très élevée, avec des questions de l'ordre de Revit, de la géométrie, etc. Le problème, c'est qu'ils sont incapables de formuler une question correcte. (…) J'ai l'impression que de ce côté là, nous sommes un peu en régression. (...) »

Julie Guézo : « Dans l'enseignement, je pense qu'il serait intéressant de mettre plus en avant la communication et la transversalité entre les disciplines. J'ai beaucoup aimé, dans mes études d'architecture, la qualité et la diversité des enseignements qui étaient proposés, cependant, j'aurais aimé qu'on les confronte plus entre eux. En effet, je pense que ce qui fait la richesse d'un projet d'architecture, c'est la multiplication des contraintes et le croisement des disciplines.

Et c'est d'ailleurs ce que le BIM met en avant : les processus collaboratifs, les méthodes entre les disciplines. (...) »


Quelle est votre vision du BIM pour ces prochaines années ? (11'26)

Pierre Navarra : « On vient d'aborder l'importance du paramètre humain, qui est très fort dans la croissance du BIM dans les entreprises.
Il faut accepter de changer et il faut du temps pour convaincre. On y arrive avec des expériences réussies et un changement des habitudes très ancré dans notre milieu. J'espère que le BIM va continuer d'aller en se développant et en se développant bien.

Toutefois, j'ai l'impression qu'il y a un léger fléchissement ou un léger tassement. (...) »

Julie Guézo : « (…) Aujourd'hui, il est vrai que les choses évoluent très vite et le processus BIM est devenu, pour beaucoup, une méthode de travail quotidienne.

On assiste à une vraie transition numérique qui est en marche avec un engouement croissant des personnes qui le pratiquent, des formations initiales et continues de plus en plus complète. Mais aussi : une communauté de professionnels qui se construit, qui s'agrandit et de plus en plus d'acteurs intéressés. (...) »