Visionner les web-conférences HEXABIM

Nous sommes +16 000 professionnels du BIM !

Rejoignez-nous >
Introduction
  • Rejoint il y a 4 ans
  • Bretagne, France
Publications à la une
Activités récentes
  • François Bastier est intervenu dans la discussion Démarche qualité et BIM
    Je dirais plutôt que tout le monde en parle mais peu le pratiquent...

    Cependant le BIM, en soi, n'apporte rien de vraiment nouveau, contrairement à ce que l'on peut lire ça et là, encore aujourd'hui.
    Les méthodes de travail collaboratives…
    Je dirais plutôt que tout le monde en parle mais peu le pratiquent...

    Cependant le BIM, en soi, n'apporte rien de vraiment nouveau, contrairement à ce que l'on peut lire ça et là, encore aujourd'hui.
    Les méthodes de travail collaboratives existent depuis de nombreuses années. Des outils numériques pertinents sont aussi disponibles depuis longtemps. Et la communication existe depuis que l'Homme sait gesticuler.
    En cela, le BIM nous incite simplement à mettre en œuvre tous ces outils, tous ces flux de travail, toutes ces démarches et méthodes qui visent l'excellence du projet.

    Le but majeur du BIM est l'amélioration et l’optimisation des projets, qu'il s'agisse de performances techniques, financières, de communication, etc. notamment afin de garantir une gestion du cycle de vie du bâtiment efficace.
    En cela encore, la démarche qualité qui est théoriquement au cœur des processus de travail BIM, l'est au même titre qu'elle est déjà censée l'être sans le BIM.

    Ne voyons donc pas le BIM comme une sorte d'entité magique et autonome, totalement nouvelle qui serait indubitablement désolidarisée de toute technique actuelle, et serait réponse à tous les maux de la Construction. Considérons-le pour ce qu'il est, à savoir la somme de tous ces outils déjà existants et continuellement en développement qui, bien utilisés, nous permettent de produire des ouvrages toujours plus fiables, plus performants, peut-être moins coûteux.
    Afficher plus
    1. Lire la suite
    0
    0
    0
    0
    0
    0
    Publication en cours de modération
    Statut publié avec succès. Il est désormais visible dans votre journal.
  • François Bastier est intervenu dans la discussion Fenêtre avec imposte
    Nous n'avons pas plus de solution aujourd'hui à vous proposer que celles apportées lors de votre première discussion du 12 mai dernier qui demandait, in fine, la même chose.

    Il me faut bien le croire, je ne répèterai jamais assez que les…
    Nous n'avons pas plus de solution aujourd'hui à vous proposer que celles apportées lors de votre première discussion du 12 mai dernier qui demandait, in fine, la même chose.

    Il me faut bien le croire, je ne répèterai jamais assez que les utilisateurs de Revit doivent comprendre et accepter que le principe de base de Revit est de créer soi-même les objets dont ils ont besoin, surtout lorsqu'il s'agit d'objets hors standard. Rien n'interdit, bien sûr, de chercher un objet proche de celui souhaité, puis de l'adapter à nos propres besoins.

    Mais il est vain de penser pouvoir accéder au téléchargement des 96 milliards de portes, des trousaines d'infinités de fenêtres, des totalement incalculables quantités astronomiques d'objets du domaine de la construction possibles, le tout gratuitement.
    Il est vain de croire que cet hypothétique téléchargement serait source de gain de temps. Il est vain de persister à croire que cela "arrivera un jour". Il est encore vain de croire que cela est seulement possible. Et tout autant qu'il est vain de penser ainsi, il devient impérieux de comprendre, d'apprendre, puis de maitriser la création des familles dans Revit.
    Afficher plus
    1. Lire la suite
    0
    0
    0
    0
    0
    0
    Publication en cours de modération
    Statut publié avec succès. Il est désormais visible dans votre journal.
  • Bonjour,
    En effet, ce questionnaire est particulièrement court.

    Le minimum serait d'établir la typologie, la taille (cout et surface) et la complexité des projets concernés par le BIM traités par les personnes qui y répondent.
    Il est aussi…
    Bonjour,
    En effet, ce questionnaire est particulièrement court.

    Le minimum serait d'établir la typologie, la taille (cout et surface) et la complexité des projets concernés par le BIM traités par les personnes qui y répondent.
    Il est aussi important d'être précis concernant la part attribuée au BIM, si les projet suivent réellement les flux de travail préconisés par les méthodes de travail collaboratives et/ou agiles aptes à répondre aux exigences du BIM, etc.
    Afficher plus
    1. Lire la suite
    0
    0
    0
    0
    0
    0
    Publication en cours de modération
    Statut publié avec succès. Il est désormais visible dans votre journal.
  • Cas 1) Utiliser la Hauteur non liée (cf. vidéo précédente)

    La hauteur non liée est calculée en fonction du "Niveau", de la "Limite supérieure", du "Décalage limite" et du "Décalage inférieur" :

    Hauteur non liée = (Limite supérieure + Décalage…
    Cas 1) Utiliser la Hauteur non liée (cf. vidéo précédente)

    La hauteur non liée est calculée en fonction du "Niveau", de la "Limite supérieure", du "Décalage limite" et du "Décalage inférieur" :

    Hauteur non liée = (Limite supérieure + Décalage limite) - (Niveau + Décalage inférieur).

    Dans ce cas, il faut correctement renseigner les valeurs de "Décalage limite" et de "Décalage inférieur" dans les propriétés de la pièce pour obtenir une valeur de Hauteur non liée égale à la HSP.

    La HSP doit être mise à jour manuellement s'il y a un changement d'altimétrie de plafond. (Ou faire un script Dynamo pour automatiser le renseignement de la HSP)


    Cas 2) Déduire la HSP grâce au volume et à la surface

    Vous pouvez aussi créer un paramètre HSP calculé dans l'étiquette de pièce qui utilise la propriété "Volume" et la propriété "Surface" :

    HSP = Volume/Surface

    Dans ce cas, il faut activer le calcul des volumes dans les paramètres des pièces et surfaces, et il faut renseigner un "Décalage limite" et/ou une "Limite supérieure" de sorte à obtenir une "Hauteur non liée" plus hautes que la sous-face des sols/plafonds/toits qui délimitent la pièce.

    Si le sol/plafond/toit est horizontal, la HSP affichée est la HSP réelle.
    Si le sol/plafond/toit est incliné, la HSP calculée sera une moyenne entre le point le plus haut et le point le plus bas.

    Dans les deux cas, la HSP est mise à jour automatiquement si le sol/plafond.toit qui délimite la pièce est recalé en altimétrie.
    Afficher plus
    1. Lire la suite
    0
    0
    0
    0
    0
    0
    Publication en cours de modération
    Statut publié avec succès. Il est désormais visible dans votre journal.
  • Bonjour,

    Il est possible d'implanter des objets au centre de pièces par l'entremise de Dynamo.
    tu pourras trouver des réponses sur cette autre discussion Hexabim.

    Les scripts proposés dans cette discussion permettent normalement de placer…
    Bonjour,

    Il est possible d'implanter des objets au centre de pièces par l'entremise de Dynamo.
    tu pourras trouver des réponses sur cette autre discussion Hexabim.

    Les scripts proposés dans cette discussion permettent normalement de placer des objets au centres d'espaces listés dans une feuille Excel.
    Afficher plus
    1. Lire la suite
    0
    0
    0
    0
    0
    0
    Publication en cours de modération
    Statut publié avec succès. Il est désormais visible dans votre journal.
  • Avez-vous coché "limite de pièce" sur la maquette liée?

    C'est très probablement ce qu'a déjà fait la personne responsable de la maquette ARC avec la maquette STR, car, si j'ai bien compris, certains murs n'existent tout simplement pas dans le…
    Avez-vous coché "limite de pièce" sur la maquette liée?

    C'est très probablement ce qu'a déjà fait la personne responsable de la maquette ARC avec la maquette STR, car, si j'ai bien compris, certains murs n'existent tout simplement pas dans le modèle ARC (ce qui indiquerait par ailleurs que la coordination des deux maquettes ainsi que le flux de travail ont été traités en dépit de l'ordre logique).
    Par exemple, le mur béton sans isolant à gauche du plan ARC, qui limite les pièces roses, ne doit sans doute exister que dans la maquette STR.
    De fait, lorsque la maquette ARC est liée dans la maquette STR, le lien vers la STR déjà liée dans l'ARC se décharge. Les pièces ARC perdent alors leurs limites et s'affichent donc sous forme de pièces non délimitées.
    Cocher "Limites de pièces" dans les propriétés de la maquette ARC n'aura donc aucun effet puisque il n'existe pas d'objet servant de limite directement dans la maquette ARC.

    @Raphaël Georges, une solution peu orthodoxe mais qui ne nécessite pas de modifier les maquettes existantes, serait que vous placiez des espaces (onglet "Analyser" ) là où sont placées les pièces ARC, puis que vous utilisiez la commande "Attribution de nom d'espace" (onglet "Analyser" ) pour récupérer les noms des pièces du modèle ARC. Cette solution vous épargne le renseignement manuel des noms.

    Une solution plus correcte et en adéquation avec le flux de travail normal et les logiciels dont vous disposez vous et l'architecte, serait que l'architecte utilise la commande "Copier/Contrôler" (onglet "Collaborer" ) pour copier vos murs dans sa maquette et délimiter ses pièces sans faire appel à la maquette STR liée. A votre tour, vous liez la maquette ARC dans votre maquette STR, puis, si besoin, vous placez simplement des étiquettes de pièces.
    Afficher plus
    1. Lire la suite
    0
    0
    0
    0
    0
    0
    Publication en cours de modération
    Statut publié avec succès. Il est désormais visible dans votre journal.
  • Tout dépend de ce que vous cherchez.
    Vous pouvez déjà aller voir sur le site Bimobject, en cherchant les objets de type Porte ou Fenêtre.

    Cela dit, créer une porte ou une fenêtre ne représente pas un gros travail, et vous avez totalement la…
    Tout dépend de ce que vous cherchez.
    Vous pouvez déjà aller voir sur le site Bimobject, en cherchant les objets de type Porte ou Fenêtre.

    Cela dit, créer une porte ou une fenêtre ne représente pas un gros travail, et vous avez totalement la main sur sa création, son paramétrage, etc.

    Il faut être vigilant avec les familles téléchargées sur Internet. Si, graphiquement, elles peuvent répondre à vos besoins (et rien ne le garanti), il est possible que d'un point de vue des informations, la famille téléchargée ne soit pas conforme à ces besoins. Parfois, certaines familles téléchargées sont aussi trop simples ou à l’inverse, trop complexes, par rapport à vos besoins réels.

    Enfin, et là c'est ma minute "lourd" (et ne s'applique peut-être pas à vous, mais je profite de cette discussion pour en parler), monter une bibliothèque de familles pertinente, focalisée sur nos besoins, intégrant les paramètres partagés nécessaires à la création de nomenclatures/étiquettes, demande du temps. Parfois aussi, des compétences poussées, suivant la complexité des familles. Donc toujours vouloir des produits gratuits ne joue pas du tout le jeu du développement sous Revit.
    Afficher plus
    1. Lire la suite
    0
    0
    0
    0
    0
    0
    Publication en cours de modération
    Statut publié avec succès. Il est désormais visible dans votre journal.
Aucune activité
Impossible de charger le contenu de l'info-bulle.

REJOIGNEZ +10.000 ADHERENTS !

Pas encore adhérent au réseau HEXABIM ? Plus de 10 000 professionnels ont rejoint la plateforme pour s'informer, apprendre et échanger autour du BIM et de la transition numérique.

L'adhésion est totalement gratuite, il suffit de demander votre invitation ci-après pour vous inscrire et accéder par la suite à toutes les ressources de la plateforme !

Découvrez les services Hexabim

recrutement

Recrutement

En savoir plus

Publicité

Publicité

En savoir plus

communication

Communication

En savoir plus

Hexabim

Se connecter