Se connecter   Inscription

Nous sommes +23 000 professionnels du BIM !

Rejoignez-nous >
Vous avez une question ?

Besoin de support technique, d'un avis ou un conseil ?


  mardi 21 juillet 2015
  22 Replies
  5.5K Visits
  Subscribe
La question peut faire sourire mais autant, pour un projeteur, le bim peut sembler une évidence, autant, convaincre ses collègues ingénieurs et chargés d'affaires peut devenir une affaire compliquée.

J'ai besoin de développer un argumentaire solide afin de vendre la maquette numérique à ma direction et au ingénieurs qui sont de la vieille école.

Je cherche donc avec votre aide à développer dans une premier temps les avantages du BIM et dans un second temps à exposer un programme clair de la mise en place au sein de la société (groupe implanté un peu partout en france)

le premier argument important c'est que la maquette numérique sera obligatoire en france pour les marchés publics à partir de 2017.

je cherche des arguments simple dans ce genre qui soient compris par tous.



dans l'idée de mise en oeuvre du bim (à travers REVIT) dans ma société, la première étape consiste à mettre en place plusieurs projeteur dans chaque domaine (cvc plb elec beton).
la seconde étape et de créer une base de donnée (garabit type) contenant des familles de produits.
La troisième étape est de former les ingénieurs
ensuite il faut débuter sur des petites affaires...


merci pour votre aide. j'ai l'impression que tout ça est un peu brouillon et manque de consistance.
il y a environ 6 ans
·
#1060
0
Votes
Annuler
Pour ma part avant de parler de BIM, il faut parler de maquette 3D et ses avantages.
Le BIM viendra ensuite avec les passerelles vers les logiciels métiers :)
il y a environ 6 ans
·
#1061
0
Votes
Annuler
bonjour,
effectivement le plus dur est de convaincre:), mais vous y arriverez!
quelle sont vos métiers, sur quels types de projets et à quelles étapes vous intervenez?
les avantages sont à corréler aux métiers.
les dernières évolutions du plan de transition numérique avec les différents appels à projet et les échéances à fin 2015 seront de accélérateurs pour toute les filières du BTP et chez vous aussi.
ou en sont vos concurrents directes et vos clients?
les réponses ont besoins de prendre en compte plusieurs paramètres pour correspondre à votre situation et votre cas. Chaque entreprise est uniques avec ces forces et ses faiblesses qui seront des freins ou des aides pour allers plus vite sur la maquette numérique et le BIM.
il y a environ 6 ans
·
#1066
0
Votes
Annuler
effectivement prendre en compte la concurrence. c'est un argument.
Je suis dans le domaine de l'ingenierie en construction tertiaire et en batiment public ainsi que quelques projets de logement.
il y a environ 6 ans
·
#1077
0
Votes
Annuler
Je suis assez d'accord avec le fait d'évoquer d'abord les avantages d'une maquette numérique en interne, et ensuite les avantages d'un processus de collaboration BIM (même si les deux sont liées).
Attention avec l'argument de la maquette numérique en 2017, il me semble que rien n'est officialisé ?
il y a environ 6 ans
·
#1079
0
Votes
Annuler
Bonjour David,

Pour la direction quelques arguments chocs sont faciles à avancer comme le gain de productivité grâce aux quantitatifs qui sortiront quasi-instantanément, même principe pour les coupes. Une meilleure qualité des documents grâce au modèle 3D qui permet d'éviter les incohérences entres les différentes vues (plans/coupes/côtes/altimétries...) ou encore la possibilité de faire travailler plusieurs projeteurs sur un même fichier (gestion des charrettes où des grosses affaires). Bref transforme tout ce qu'apporte la maquette numérique en gain de productivité et/ou de qualité.
Pour les chargés d'affaires je ne sais pas (peut-être l'exploitation des nomenclatures).
Pour les ingénieurs, dans mon cas un ingé (structure) avec qui je travaille apprécie de pouvoir faire des coupes où il a envie.

Enfin si tes arguments ne suffisent pas, le salut viendra peut-être d'une affaire qui imposera le BIM ; mon BE à gagné une grosse affaire pour laquelle REVIT était contractuel pour tous les intervenants, la question ne s'est donc même pas posée.
il y a environ 6 ans
·
#1243
0
Votes
Annuler
Merci à tous pour vos réponses.
Je pense que l'argumentaire que je vais développer doit se faire différemment en fonction de la cible.
Chaque corps de métier y vois un intérêt différent.
L'idée c'est donc de convaincre chaque intervenant du processus avec des arguments qui lui seront propre.
je compte mettre en place des vidéos de présentations d'une même affaire en développant dans chacune un aspect du BIM

tout les arguments que vous avez mis en avant sont à utiliser mais pas nécessairement pour tout le monde (un économiste n'aura que faire des coupes alors que les nomenclatures vont lui faire gagner du temps.)
il y a environ 6 ans
·
#1244
0
Votes
Annuler
Bonjour David,

Effectivement, expliquer le BIM n'est pas une mince affaire quand on ne travaille pas avec.

Je suis confronté quasiment au même problème que toi.

De mon côté, je suis le seul de ma boite dans la partie élec à faire de la 3D avec REVIT.

Pour exemple, je n'utilise pas la fonction de circuit électrique sur Revit car mon supérieur a considéré que cela prendrait trop de temps, alors que peut-être nous aurions pu développé quelque chose ou fournir des idées au concepteur de logiciels pour que cela corresponde à nos demandes. Cela viendra peut-être dans le futur mais là, je dois attendre.

Néanmoins, les familles que j'utilise, sur le projet sur lequel je travaille actuellement, sont prévues pour relier les interrupteurs avec les luminaires, déterminer des circuits pour des prises, etc...

Pour le précédent projet, la base de niveau 3 qui nous avait été fournie ne comportait pas de familles prévues pour, il aurait fallu que je redéfinisse toutes les familles et pour mes supérieurs, c'est trop de temps.

Le plus dur à démontrer, à mon sens, c'est de prouver que bien que cela prenne plus de temps au départ pour faire la création du BIM, ce temps "perdu" tu le récupères largement après.

Que ce soit en terme de nomenclature automatique ou lors de la phase chantier car il y a bien des interférences qui sont résolues en amont lors de la synthèse et tu peux donc fournir des mises en plans avec coupes, vues 3D pour que tes gars de chantier comprennent mieux le passage des réseaux et cela facilite la mise en oeuvre.

Pour un de mes précédents projets (fait en solidworks et non Revit), j'ai dû faire tous les supportages de mes chemins de câbles sur la 3D. Grâce à ça, j'ai pu réaliser des plans précis ainsi que des carnets de détails de montages des supports ainsi que des carnets de coupes.

Nous avons sous-traités une partie du montage des supports et des CDC et les sous-traitants parlait roumain et un peu anglais, et bien grâce à la 3D, la barrière de la langue a pu être effacée car les multiples vues de coupes et vues 3D ont permis que les ouvriers comprennent la réalisation.

Donc pour expliquer le BIM, il faut jouer avec la notion de temps, comme le dit le proverbe, le temps c'est de l'argent, et ça, tout le monde le comprend :) , économiste, chargé d'affaire, etc...

Cordialement
il y a environ 6 ans
·
#1245
0
Votes
Annuler
le temps reste une barrière.
Mais quand un ingé' ou un supérieur me dit "avec revit tu vas aller plus vite" je lui dit systématiquement "NON ! moi je vais passer plus de temps mais l'ingénieur et l'économiste eux, vont vraiment gagner du temps !"
il y a environ 5 ans
·
#1958
0
Votes
Annuler
Je reviens sur ce fil car je suis toujours dans le développement de revit au sein de mon entreprise et dois prochainement faire une démo à mes collègues. J'ai commencé à montrer à quelques uns des petits tutos.

-Une remarque reviens assez fréquemment.

"C'est bien pour l'EXE mais pas l'APD. Et si c'est une autre société que fait l'EXE on leur mâche le boulot."

Quel argument développer pour démontrer qu'un APD ou un PRO peut très bien être fait avec revit ? (outre le fait qu'on peut représenter en unifilaire)
il y a environ 5 ans
·
#1963
0
Votes
Annuler
Je pense qu'il faut donner a un manager des arguments de manager :) .


"Ce qui coûte le plus cher dans une construction ce sont les erreurs".
Qu'en pensez vous ?

"C'est bien pour l'EXE mais pas l'APD. Et si c'est une autre société que fait l'EXE on leur mâche le boulot."
Et donc si c'est nous, on gagne de l'argent ?


"avec revit tu vas aller plus vite ?"
plus j'apprend tôt, plus vite je serai rentable

Et surtout demande à tes collègues de la vieille école ce qui dans le passé n'a finalement pas été un progrès ?
il y a environ 5 ans
·
#1965
0
Votes
Annuler
Bonjour,

Mon expérience personnelle m'a amené à vendre le bim face à la réalité des chantiers.
Mettre cote à cote le BIM et le chantier est pour moi le meilleur exemple.
Qui ne s'est pas trouvé en présence d'une poutre empêchant un tuyau de passer, on descend le tuyau et on se retrouve avec un FXP à 1.80 !!
La maquette numérique permet de résoudre tous ces problèmes d'exécution en amont, son plus c'est l'apport d'information pour les objets, r, c/f, ...etc.
Voila mon point de vue pour faire avancer les réfractaires vers le BIM.
il y a environ 5 ans
·
#1969
0
Votes
Annuler
Re,
Concernant l'APD, nombre de MOE modélise déjà en 3d pour les rendus.
BIM & APD c'est forcer la communication, intégrer dans une maquette les contraintes que chaque spécialiste (struc/acous/fluides/ttair/tteau...) apportera.
Ces données vont modifier les volumes et l'architecte adaptera sa maquette sans pour autant renier son esprit. Pas de surprise !
On aura dons une maquette aboutie en APD et ceci facilitera la rédaction des documents pour la consultation.
il y a environ 5 ans
·
#1977
0
Votes
Annuler
Merci pour vos réponses.

Ma boite ne fait pas ou très peu d'exe ! donc l'argument de dire qu'on gagne de l'argent si c'est nous est mince.

Pour avoir une maquette aboutie en APD cela suppose un plus grand nombre d'heure passée dessus ? d'autant que souvent il y a de nombreux changement entre l'apd et le pro...
il y a environ 5 ans
·
#1978
0
Votes
Annuler
Avec le BIM, il faut raisonner plus large et ne pas regarder uniquement son travail.
Le Bim est collaboratif, c'est l'ensemble des intervenants qui sont gagnants a un moment donné.
SI on calcule perso, alors autant rester en 2D.
il y a environ 5 ans
·
#1980
0
Votes
Annuler
Bonjour,

A cours terme, vous ne gagnez peut être pas de temps, mais à long vous allez en gagner.

Modéliser en 3D ne vous oblige pas à rentrer plus dans les détails qu'aujourd'hui si vous ne le souhaitez pas.

L'intérêt principal est de faire des modification une fois , et toute les vues se mettront à jour, plus besoin de mettre à jour toutes les coupes à la main etc.

Le coté collaboratif du BIM c'est une deuxième étape. Il faut déjà savoir manipuler un logiciel compatible BIM.

L'idée étant d'être près à prendre le train plutôt que de le regarder passer...
il y a environ 5 ans
·
#1981
0
Votes
Annuler
salut,

un aspect qui n'a pas forcément été évoqué :
Ce qui est nouveau et qu'on ne connait pas fait peur, d'autant plus que l'endroit où nous emmène le BIM est encore nébuleux et pose des questions très diverses (juridique, législatif, technique, méthodologique...). Ca remet en cause un fonctionnement qu'on connait et qui somme toute fonctionne pour aller vers qque chose qu'on ne maîtrise pas, qui évolue sans cesse...Les arguments en faveur du BIM sont aujourd'hui plutôt des promesses, une vision, plus que la certitude d'un avenir meilleur.

L'aspect collaboratif avec du tout transparent, tout partagé va chercher ds l'intimité "professionnelle"...ça peu faire flipper. Là où on se débrouillait de façon un peu empirique, on bricolait...ça devient visible de tous. Cette perspective est nouvelle est beaucoup n'ont pas grandi, évolué avec.

Je pense donc que l'aspect psychologique est un des plus gros freins.

Je pense que les arguments à trouver doivent être de nature a rassurer :
- on va pas tout changer du jour au lendemain (Pierre MIT ancien président de l'untec, co rédacteur du livre blanc) parlait d'une génération pour réellement basculer dans le BIM
- se fixer de petits objectifs, avancer petit à petit
- avoir une équipe pilote composée de volontaires qui permet d'objectiver des résultats, de valider des procédures avant de bouleverser tout une organisation

et puis je pense que le temps joue en faveur du BIM...
Mais j'enfonce peut-être des portes ouvertes
il y a environ 5 ans
·
#2138
0
Votes
Annuler
merci encore pour toutes ces réponses.

J'ai fait une présentation à l'ensemble des employés de mon agence. Je dois en réaliser une prochainement au siège de ma boite.

Cette présentation à été très bien accueillie.


voici un condensé de ce que reprend ma présentation.

J'ai scindé en deux partie.


-Présentation de ce qu'est le BIM
-Les étapes pour l'introduire dans ma société.


je ne reviendrais pas sur la deuxième étape car elle dépendra de la politique de chaque entreprise mais concernant la présentation de ce qu'est le BIM, j'ai développé ainsi :

-Le BIM c'est la modélisation en 3D
-de l'architecture,
-de la structure,
-et des fluides
-Chaque éléments que contient la maquette numérique contient des informations
-sur sa composition,
-ses caractéristiques physique (agrémenté d'exemple dans chaque corps de métier.)
Je mentionne bien que contrairement a un logiciel comme autocad on ne trace pas des figures géométriques (trait, cercles...) On installe virtuellement des éléments triès par famille.
-Les avantages du BIM
-la visualisation en 3D
-La réalisation de coupe instantanée
-La synchronisation systematique des vues
-l'utilisation des calculs dans des logiciels de calculs (dimensionnement, calculs réglementaires...)
-la plannification des travaux
-la réalisation rapide de nomenclatures

Le tout avec des exemples visuels.

Enfin j'ai abordé le côté collaboratif entre tout les intervenants et la détections des clashs comme sur navisworks ou teklabimsight




Merci à tous pour votre aide.
il y a environ 5 ans
·
#2634
0
Votes
Annuler
Bonjour,

J'arrive un peu tard sur la conversation, je ne sais donc pas si la deuxième présentation à eu lieu pour David, mais j'aimerais apporté ma pierre à l'édifice.

Je commencerai cependant par un amalgame souvent fait. L'équivalence entre la représentation tridimensionnelle et le BIM. Le BIM se figure bien souvent par ce seul prisme, pour nombre de mes clients. Or, point n'est besoin de parler de BIM pour parler de 3D. personnellement, je travaille sur Tekla entre autre depuis 10 ans, soit bien avant que le BIM pointe son nez. Et il s'agit pourtant bien de 3D.

Donc, dans un premier temps, présenter la possibilité des coupes automatiquement mises à jour n'a de sens que dans une structure dessinant encore en 2D uniquement.

Ensuite, pour répondre à cette interrogation récurrente sur les phases de maîtrise d'oeuvre et le rapport qu'elles ont avec l’exécution et pour rebondir sur les propos de Mathieu Jamet auxquels j'adhère totalement, j'attirerai l'attention sur ce que les méthodes de travail actuelles (et surtout françaises) ne sont pas en adéquation avec le BIM.

Dans cette promesse d'avenir, nous allons à n'en point douter assister à un décalage des études en amont de projet. A cette heure, les problèmes observés en cours de conception et surtout en exécution se résorbent péniblement lors de la phase travaux. Cela s'explique entre autre par ce principe fermement ancré chez nous qui tend à devoir penser le bâtiment deux fois. En conception, premièrement, puis, en exécution. L'entreprise adaptant alors les matériaux, les dispositions constructives et autres éléments définis en MOE à sa propre vision et moyens de production.

Or, dans la dynamique qui régit le BIM, cette reconception tend à s'effacer et à optimiser la phase de réflexion, donc l'APD, voir l'ESQ.

C'est donc là, pour finalement répondre à la question, un levier à activer en faveur du BIM, à plus forte raison dans un bureau de MOE.

si, après cela, il reste des sceptiques avançant toujours que "C'est bien pour l'EXE mais pas l'APD. Et si c'est une autre société que fait l'EXE on leur mâche le boulot.", alors il est toujours possible de rétorquer qu'il s'agit là non pas d'y voir une entreprise profiteuse, mais votre capacité à gonfler vos honoraires :).
il y a environ 5 ans
·
#2644
0
Votes
Annuler
Pour revenir sur la notion de gain de productivité en fonction des phases, voici mon retour d'expérience de 8 ans de pratique de la maquette et 3 ans de pratique du BIM à proprement parler en cabinet d'archi avec compétence pluridisciplinaire fluides et thermique.

Une fois l'outils bien maîtrisé, je trouve au contraire que c'est en phase APS-APD soit en fait l'avant projet qu'on gagne énormément de temps par rapport à un processus classique à rendu et contenu égal. Ce qu'il y a c'est qu'avec le BIM on a tendance rapidement à étoffer fortement le contenu, la réflexion et l’expérimentation de variante du coup le gain absolu est moins significatif, bien que très marqué quand-même. Il est vrai que j'ai une expérience un peu particulière du fait de la pluridisciplinarité de mon agence qui je pense doit fortement abonder dans l'amélioration de la productivité en phase avant-projet.

Probablement que pour une agence d'archi ou un BE qui est isolé dans sa pratique du BIM avec ses partenaires habituels, le gain peut sembler moindre et donner l'impression qu'on bosse pour les autres.
il y a environ 5 ans
·
#3044
0
Votes
Annuler
Facile à vendre. 1/ on ne dessine plus on construit, donc on "essais" et on détecte les clash d'une manière virtuelle ce qui coût 10 fois moins cher que de les découvrir sur le chantier (en plus on divise les réunions par 2) . 2/ On ne refait pas 10 fois les plans de vente c'est automatique. 3/ Les quantitatifs sont juste et s'ajuste automatiquement après modif. 4/ Les éléments du CCTP sont juste et s'ajuste automatiquement. et 1000 autres trucs comme ça. bref dans l'ensemble 20 à 30% de temps en moins pour les pièces graphique et écrite et environ 3 à 5% d'économie a la construction.
il y a environ 5 ans
·
#3298
0
Votes
Annuler
[[i]quote]archimbaud franck a écrit:

Je pense qu'il faut donner a un manager des arguments de manager :) .


"Ce qui coûte le plus cher dans une construction ce sont les erreurs".
[i]Qu'en pensez vous ?


"C'est bien pour l'EXE mais pas l'APD. Et si c'est une autre société que fait l'EXE on leur mâche le boulot."
Et donc si c'est nous, on gagne de l'argent ?


"avec revit tu vas aller plus vite ?"
plus j'apprend tôt, plus vite je serai rentable

Et surtout demande à tes collègues de la vieille école ce qui dans le passé n'a finalement pas été un progrès ?
[/i][/i]



Bonjour à tous,

Je suis nouveau venu sur HexaBim et je trouve très intéressant les questions posées ci-dessus par Franck.

Je travail pour une société de CVC et REVIT-BIM est plutôt vu comme une contrainte supplémentaire dans un appel d'offre qu'une vraie solution d'amélioration et de productivité.
Comme tu le mentionnes, les erreurs coûtent cher sur chantier et nous courrons sans arrêt pour rattraper le retard.
Nous utilisons d'ailleurs très souvent des solutions alternatives à la soudure pour gagner du temps/argent comme Victaulic ou Geberit , mais travailler en amont de manière à avoir des plans de préfas précis, dans un environement "maitrisé" et avec des modifications sur chantier minimes n'est pas du tout quelque chose d'habituelle.
Le seule projet où nous l'avons fait c'est parce que Victaulic proposait une offre globale incluant les plans Revit et de préfa détaillée et nous avons vraiment minimiser les erreurs/modifs, mais la gestion d'une telle étude en interne n'est vraiment pas envisageable à ce jour.
il y a environ 5 ans
·
#3301
0
Votes
Annuler
Bonjour Jean-Michel,

effectivement, tous les corps de métier n'ont pas le même bénéfice à utiliser une solution BIM, et l’intérêt est croissant avec la taille du projet.

De mon point de vue, il faut d'abord se préparer en amont à la transition au BIM en essayant d'imaginer comment adapter ses méthodes et ses logiciels.

En tout cas, si tu consultes ce site, c'est que comme moi, tu y crois.

En tout état de cause, cela va devenir obligatoire pour de nombreux appels d'offre. Si tu souhaites répondre a ces appels d'offre, tu as donc deux solutions : le faire en interne ou le sous-traiter.
Cette discussion ne contient encore aucune réponse.
Soyez le premier à y répondre !

Découvrez nos services

recrutement

Recrutement

En savoir plus

communication

Communication

En savoir plus

Publicité

Formation

En savoir plus

Hexabim

Se connecter