La Plateforme des Professionnels du BIM

« Thermique, Acoustique, énergétique, environnement »

Revenir au portail thématique
  1. Laurent Falla
  2. Thermique, Acoustique, énergétique, environnement (BIM 6D)
  3. mercredi 11 mai 2016
  4.  Suivre par E-mail
Bonjour,
quel logiciel est plus utilisé ou adapté pour Revit, pour les calculs RT2005 et 2012 ?
Merci à tous
Réponse acceptée Pending Moderation
Bonjour,

Je crois que ClimaWin propose un add-on pour Revit pour tout ce qui est calcul RT (2005 et 2012).

Mais je n'ais pas eu l'occasion de le testé.

Cordialement,
Réponse acceptée Pending Moderation
Bonjour,

Le logiciel Visual TTH associé à Revit permet de faire :
•des calculs thermiques plus détaillés
• des notes de calcul et autres documents officiels (Fiche XML RT 2012, …)
• Plusieurs types de calculs :
• RT 2012, RT Rénovation
• STD (Simulation thermique dynamique)
• Bilan Thermique chauffage et climatisation complet et détaillé

Visual TTH est compatible gbXml et IFC pour l'importation de la géométrie du bâti (métré et orientation) depuis les plans générés avec AutoCAD MEP, AutoCAD Architecture ou Revit.
Une fois l'étude traitée par Visual TTH, on peut réinjecter les résultats du bilan thermique et les étiquettes énergie dans le projet AutoCAD ou REVIT. Visual TTH inter-agit ainsi avec la maquette numérique en s'inscrivant dans le processus du BIM.
Références
  1. http://support.fisa.fr/fiche/produit/1
Réponse acceptée Pending Moderation
Bonjour,

Il existe plusieurs outils pour les calculs thermiques (STD, RT, Rtex, Déper, charges).

Nous sommes équipés d'ArchiWizard et de ClimaWin AEC (nouvellement ClimBIM) et avons été formé sur CIPE. Pour TTH, je ne ferais pas de retour car à l'époque où nous nous étions équipé, FISA ne proposait pas encore de solution.

Avant de choisir l'outil, il faut d’interrogé sur le workflow que l'on veut utiliser.
Tous les progiciels BIM de calculs thermiques récupérera des informations de la maquette, mais le worflow sera différent de l'un à l'autre.

Ceux qui utilisent les IFC récupèrent les données à un instant T et ne permettent pas de mise à jour depuis la maquette. Toutes les modifications de la maquette seront donc à reporter manuellement dans votre étude thermique. Cela « brise » le workflow BIM. C'est le cas pour le logiciel CIPE.

D'autres travaux directement sur la maquette et bénéficie des modifications de celle-ci. Cas d'ArchiWizard et de ClimaWin. Ces 2 logiciels ont leurs avantages et leurs défauts.

Archiwizard présente l'avantage de ne pas travailler directement sur la maquette et de pouvoir mettre à jour l'étude thermique à partir de maquette différente. Si vous travaillez par échange de maquette (BIM Niveau 2) à chaque nouvelle réception de maquette archi de votre projet, vous pourrez mettre à jour votre étude thermique depuis cette nouvelle maquette.
Mais Archiwizard n'est pas parfaite et présente plusieurs inconvénients de part sont mode de fonctionnement. Il ne lit pas vraiment les informations de la maquette, mais les interprète en reconstruisant la volumétrie du projet avec un système de lancer de rayons. Un peu comme peu le faire un scanner pour les relevés du bâtiment, mais au sein de la maquette. Je ne sais pas pourquoi exactement ils utilisent ce système (certainement pour être compatible avec plusieurs plateformes de modélisations), mais ce système présente le gros inconvénient que tous les volumes de la maquette doivent être fermés. Ce qui est rarement le cas dans les maquettes fournies par les architectes. Il sera donc quasiment impossible de ne pas avoir de modifications à réaliser sur la maquette architecture et il faudra chercher tous les points qui font que les volumes ne sont pas détectés. Sur les gros projets, c'est une tache qui peut être très fastidieuse et renouveler à chaque nouvelle réception de maquette du projet et il faudra parfois « bidouiller » pour obtenir le s découpages thermiques que l'on désire dans notre étude thermique.


De plus le système de détection des volumes par lancer de rayon semble très perfectible (local non détecter, forme de locaux ne correspondant pas à la réalité, mezzanine non prise en compte pour les surfaces plancher, volumes détectés n'existant pas dans la maquette, …). Nous avons testé sur plusieurs projets allant de 3000 à 20000 m² et n'avons jamais réussi à obtenir une détection de volumes cohérente.
Autre défaut, du fait qu'il réalise une interprétation avec le système de lancer de rayon, il ne lit pas les informations. Il faudra donc renseigner manuellement beaucoup de choses, comme le nom des locaux, les compositions de parois, …
Et il ne sait pas écrire les informations dans la maquette.
Hors dans BIM, il y a ce fameux « I »d'information, qui est certainement la part la plus importante dans le BIM. Pour renseigner la maquette, vous devrez le faire par vous-même (manuellement, par export du rapport thermique et Script Dynamo, par import tableur avec des outils comme BI Mone....).

ClimaWin présente-lui le gros avantage d’être directement intégré dans Revit (et Archicad depuis peu). Cela présente 2 gros avantages :
- il lit une très grande partie des infos de la maquette (nom des espaces, utilisations des zones, composition des parois, …) et sait écrire une partie des infos de l'étude dans la maquette pour la renseigner. Mais il reste encore certaines infos que ClimaWin ne sait pas encore exploiter comme les débits d'air. Certainement du fait de la complexité des différents systèmes de ventilation et de traitement de l'air que l'on peut rencontrer dans les espaces de Revit.
- Il met à jour les donnés l'étude thermique à chaque modification de « LA » maquette.

Mais il n'est pas exempt d’inconvénients. Pour le second avantage, j'ai mis le terme LA entre guillemets, car ClimaWin impose de travailler sur « LA » maquette du projet ARCHI. L'étude thermique étant enregistrée avec la maquette, il est nécessaire ce que cette maquette soit la même du début à la fin du projet. Donc exit le BIM de niveau 2. Vous devrez impérativement travailler sur le modèle central de l'Archi. Impliquant d'avoir un serveur partagé pour stocker les modèles centraux du projet et que la convention BIM vous autorise à intervenir sur la maquette de l'Archi.

En conclusion, il n'existe pas aujourd’hui de logiciel de thermiques idéals (ou je ne le connais pas) et vous devez faire votre choix en fonction de votre workflow, des méthodes de travail de vos collaborateurs architecte et des préférences de vos thermiciens.
Pour notre part, Architectes et thermiciens étant de la même structure, nous ne sommes pas ennuyé par des problèmes de partage sur serveur ou de convention stricte, mes collègues thermiciens travaillent donc avec la solution ClimaWin qui répond à NOTRE méthode de travail et nos besoins.
Réponse acceptée Pending Moderation
L’Add-in de Visual TTH dans Revit a été prévu dès sa création, de travailler sur l’utilisation de fichiers liés, cela permet de voir les informations et modifications de l’Architecte, mais de placer les besoins du bureau d’études dans sa propre maquette. Cela permet d’utiliser le modèle Architecte en « lecture seule ».

Il a été aussi prévu de ne pas pousser toutes les informations de Visual TTH dans les différents éléments de la maquette, on passe par une famille pour stocker les informations spécifiques et les différentes de Visual TTH par rapport à la maquette de l’Architecte. Quand on souhaite vraiment maitre à jour la maquette avec les éléments de Visual TTH de le faire.

Les méthodes de détection peuvent paraître bizarre par moments, mais l’explication est souvent comment a été réalisé le montage de la maquette.

Les maquettes en rénovation que Visual TTH et Revit ont pu traiter, ont permis d’augmenter le traitement des études.

Add-In de Visual TTH se trouve dans la solution FisaRMEP.

Pour voir à quoi cela ressemble :
Références
  1. https://www.youtube.com/watch?v=89c-6W4YrYo
Réponse acceptée Pending Moderation
ici on utilise ArchiWizard 4 ... avec le plugin de synchronisation Revit ... ça marche plutot bien ...
et facile d'emploi .. sachant par contre que nous n'utilisons que pour faire du calcul bBio PC et pas Th-CE
Réponse acceptée Pending Moderation
Bonjour,

Nous sommes équipés de ClimaWin et de ArchiWizard 2016, or nous n'utilisons quasiment jamais ce dernier car il détecte très mal les locaux des maquettes Archi. La seule solution que nous ayons trouvé pour obtenir un résultat correcte au niveau de la détection des locaux et de refaire des maquettes simplifiées. Du coup je ne vois plus le gain par rapport aux outils que nous utilisions avant et qui à mon sens sont bien plus performants en STD de part leur possibilités à simuler des systèmes "exotiques" qui ne sont pas prévu au sens de la RT.


Cedric nevians : ici on utilise ArchiWizard 4 ... avec le plugin de synchronisation Revit ... ça marche plutot bien ...
et facile d'emploi .. sachant par contre que nous n'utilisons que pour faire du calcul bBio PC et pas Th-CE


La détection des locaux fonctionne correctement sur vos projets ?
Réponse acceptée Pending Moderation
Bonjour,

Nous sommes équipés de ClimaWin et de ArchiWizard 2016, or nous n'utilisons quasiment jamais ce dernier car il détecte très mal les locaux des maquettes Archi. La seule solution que nous ayons trouvé pour obtenir un résultat correcte au niveau de la détection des locaux et de refaire des maquettes simplifiées. Du coup je ne vois plus le gain par rapport aux outils que nous utilisions avant et qui à mon sens sont bien plus performants en STD de part leur possibilités à simuler des systèmes "exotiques" qui ne sont pas prévu au sens de la RT.


Cedric nevians : ici on utilise ArchiWizard 4 ... avec le plugin de synchronisation Revit ... ça marche plutot bien ...
et facile d'emploi .. sachant par contre que nous n'utilisons que pour faire du calcul bBio PC et pas Th-CE


La détection des locaux fonctionne correctement sur vos projets ?


Toujours la même réponse ... que je fais .. OUI quand le "boulot" sous Revit est bien fait ...
éviter d'utiliser des portes ouvertes intérieures ... mais sinon chez nous ça marche trés bien ...
cela demande parffois de revenir sur le fichier Revit ... et de perdre certains reflexes mauvais des archis ...une modélisation à l'emporte-pièce !! mais si c'est bien modélisé ... ça passe tout seul ...
seul regret chez moi .. ce sont vraiment les ponts linéiques qui ne sont pas vraiment top top (il prend toujours le pire ..) donc on modifie à la main quand on les connait .. sinon .. cata ..
Réponse acceptée Pending Moderation
Bonjour,

Il existe plusieurs outils pour les calculs thermiques (STD, RT, Rtex, Déper, charges).

Nous sommes équipés d'ArchiWizard et de ClimaWin AEC (nouvellement ClimBIM) et avons été formé sur CIPE. Pour TTH, je ne ferais pas de retour car à l'époque où nous nous étions équipé, FISA ne proposait pas encore de solution.

Avant de choisir l'outil, il faut d’interrogé sur le workflow que l'on veut utiliser.
Tous les progiciels BIM de calculs thermiques récupérera des informations de la maquette, mais le worflow sera différent de l'un à l'autre.

Ceux qui utilisent les IFC récupèrent les données à un instant T et ne permettent pas de mise à jour depuis la maquette. Toutes les modifications de la maquette seront donc à reporter manuellement dans votre étude thermique. Cela « brise » le workflow BIM. C'est le cas pour le logiciel CIPE.

D'autres travaux directement sur la maquette et bénéficie des modifications de celle-ci. Cas d'ArchiWizard et de ClimaWin. Ces 2 logiciels ont leurs avantages et leurs défauts.

Archiwizard présente l'avantage de ne pas travailler directement sur la maquette et de pouvoir mettre à jour l'étude thermique à partir de maquette différente. Si vous travaillez par échange de maquette (BIM Niveau 2) à chaque nouvelle réception de maquette archi de votre projet, vous pourrez mettre à jour votre étude thermique depuis cette nouvelle maquette.
Mais Archiwizard n'est pas parfaite et présente plusieurs inconvénients de part sont mode de fonctionnement. Il ne lit pas vraiment les informations de la maquette, mais les interprète en reconstruisant la volumétrie du projet avec un système de lancer de rayons. Un peu comme peu le faire un scanner pour les relevés du bâtiment, mais au sein de la maquette. Je ne sais pas pourquoi exactement ils utilisent ce système (certainement pour être compatible avec plusieurs plateformes de modélisations), mais ce système présente le gros inconvénient que tous les volumes de la maquette doivent être fermés. Ce qui est rarement le cas dans les maquettes fournies par les architectes. Il sera donc quasiment impossible de ne pas avoir de modifications à réaliser sur la maquette architecture et il faudra chercher tous les points qui font que les volumes ne sont pas détectés. Sur les gros projets, c'est une tache qui peut être très fastidieuse et renouveler à chaque nouvelle réception de maquette du projet et il faudra parfois « bidouiller » pour obtenir le s découpages thermiques que l'on désire dans notre étude thermique.


De plus le système de détection des volumes par lancer de rayon semble très perfectible (local non détecter, forme de locaux ne correspondant pas à la réalité, mezzanine non prise en compte pour les surfaces plancher, volumes détectés n'existant pas dans la maquette, …). Nous avons testé sur plusieurs projets allant de 3000 à 20000 m² et n'avons jamais réussi à obtenir une détection de volumes cohérente.
Autre défaut, du fait qu'il réalise une interprétation avec le système de lancer de rayon, il ne lit pas les informations. Il faudra donc renseigner manuellement beaucoup de choses, comme le nom des locaux, les compositions de parois, …
Et il ne sait pas écrire les informations dans la maquette.
Hors dans BIM, il y a ce fameux « I »d'information, qui est certainement la part la plus importante dans le BIM. Pour renseigner la maquette, vous devrez le faire par vous-même (manuellement, par export du rapport thermique et Script Dynamo, par import tableur avec des outils comme BI Mone....).

ClimaWin présente-lui le gros avantage d’être directement intégré dans Revit (et Archicad depuis peu). Cela présente 2 gros avantages :
- il lit une très grande partie des infos de la maquette (nom des espaces, utilisations des zones, composition des parois, …) et sait écrire une partie des infos de l'étude dans la maquette pour la renseigner. Mais il reste encore certaines infos que ClimaWin ne sait pas encore exploiter comme les débits d'air. Certainement du fait de la complexité des différents systèmes de ventilation et de traitement de l'air que l'on peut rencontrer dans les espaces de Revit.
- Il met à jour les donnés l'étude thermique à chaque modification de « LA » maquette.

Mais il n'est pas exempt d’inconvénients. Pour le second avantage, j'ai mis le terme LA entre guillemets, car ClimaWin impose de travailler sur « LA » maquette du projet ARCHI. L'étude thermique étant enregistrée avec la maquette, il est nécessaire ce que cette maquette soit la même du début à la fin du projet. Donc exit le BIM de niveau 2. Vous devrez impérativement travailler sur le modèle central de l'Archi. Impliquant d'avoir un serveur partagé pour stocker les modèles centraux du projet et que la convention BIM vous autorise à intervenir sur la maquette de l'Archi.

En conclusion, il n'existe pas aujourd’hui de logiciel de thermiques idéals (ou je ne le connais pas) et vous devez faire votre choix en fonction de votre workflow, des méthodes de travail de vos collaborateurs architecte et des préférences de vos thermiciens.
Pour notre part, Architectes et thermiciens étant de la même structure, nous ne sommes pas ennuyé par des problèmes de partage sur serveur ou de convention stricte, mes collègues thermiciens travaillent donc avec la solution ClimaWin qui répond à NOTRE méthode de travail et nos besoins.


Bonjour,

Avec la nouvelle technologie openBIM de CYPE, aujourd'hui CYPETHERM RT2012 permet l'import et le maintien du lien avec la maquette IFC, en cas d'ajout, suppression, ou modification de la maquette IFC, et cela en toute indépendance de la maquette architecturale.
Seul bémol, aujourd'hui Revit ne génère pas les informations IFC sur les adjacences de pièces et des arêtes des locaux, ce qui pénalise le thermicien à la réception, particulièrement pour les ponts thermiques.
Notre modeleur IFC Builder génère cette information, et les thermiciens sont ainsi pleinement autonomes dans la création d'une maquette numérique pour collaborer entre thermiciens, acousticiens, électriciens, techniciens CVC du même bureau d'étude. Et cela consolide le workflow openBIM.
plus d'infos sur ce document: http://www.yumpu.com/fr/document/view/56091531/livret-openbim-oct-2016-france
Il décrit notre stratégie de développement openBIM

Dans notre dernière mise à jour un plugin Revit pour lier la maquette numérique IFC générée par Revit a été mis en place, ce qui permet d'intégrer cette maquette dans le flux de travail openBIM, via une reprogrammation de l'export IFC opensource de Revit. je ne doute pas que nous saurons dès lors pousser plus loin les développements pour générer les informations IFC manquantes dans quelques temps, à suivre donc...!
Réponse acceptée Pending Moderation
Merci Laurent pour ce retour d'expérience logicielle très constructif.

Je tiens à apporter quelques précisions :
1- ClimaBIM fonctionne parfaitement avec un projet REVIT contenant des fichiers liés et en particulier avec le fichier rvt de la maquette archi.
2- ClimaBIM fonctionne avec le mode collaboratif de REVIT.

donc ClimaBIM est BIM LEVEL 2 ; cqfd.

C'est en bimant qu'on apprend à bimer.
Réponse acceptée Pending Moderation
Bonjour,

Je ne sais pas ce que tu veux dire par le fait que le BIM arrive ou pas dans les maisons individuelles. Mais oui, cela fait bien longtemps des concepteurs de maisons individuelles travaillent dans des environnements de type maquette numérique pour créer leurs projets et produire leurs plans.

Soit rassurée, mes chers confrères (mais néanmoins concurrents) d'IZUBA ont développé des interfaçages IFC et gbXML, tu ne seras pas prise au dépourvu.

Et dans le cas où tu dois monter toi la maquette et que tu ne disposes pas d'outil pour cela, n'hésite pas à utiliser IFC Builder, c'est gratuit: http://ifc-builder.cype.fr/
Réponse acceptée Pending Moderation
Bonjour à tous,

Pour ma part, je n'hésiterai pas à orienter vers CYPE... et IZUBA ceux qui cherchent des solutions BIM chez les éditeurs de logiciels métiers en thermique / climatique.

Le travail en 3D est dans les gènes de CYPE et je pratique CYPECAD MEP depuis suffisamment longtemps pour dire qu'il s'agit déjà d'une avancée pour le thermicien qui peut ainsi travailler sur la maquette, soit réalisée from scratch, soit importée depuis IFC (entre autres formats). La suite CYPETHERM va plus loin encore dans le sens de l'open bim...

Après, tout dépend de ce qu'on veut faire : pour une étude thermique dynamique, Pléiades Comfie d'IZUBA me semble incontournable. A savoir qu'ils ont beaucoup travaillé sur leur outil PléiadesBIM qui permet maintenant d'importer des fichiers IFC4 en plus du gbXML. Le choix de l'IFC4 leur appartient plutôt que l'IFC2*3 et on peut le comprendre, mais il faudra suivre une procédure d'exportation rigoureuse à partir de Revit (ou Archicad ou Allplan, m je n'ai pratiqué qu'à partir de Revit).
Réponse acceptée Pending Moderation
Jean-Claude

Merci pour le commentaire, juste en tout point, y compris bien sur concernant l'usage très pertinent par de nombreux utilisateurs de Pleiade Comfie.

Notre nouveau CYPETHERM EPlus (avec EnergyPlus dernière version) n'a, il est vrai, pas encore trouvé son volume critique d'utilisateurs, bien qu'il amène à une simulation énergétique de détail (très utilisé dans d'autres pays, particulièrement aux Etats Unis).

Un autre moteur de simulation énergétique va devenir à mon sens incontournable: Cometh du CSTB, voir http://www.cometh-cstb.fr/home.aspx

Nous sortons d'ailleurs d'ici à BIM WORLD le logiciel CYPETHERM Cometh, nous en avions parlé l'année dernière:
http://www.cype.fr/actualites/2016/cype_accord_cstb_bim2016.html
Une saisie type calcul RT, mais non conventionnelle avec paramétrage des scénarios d'usage, de ventilation, ... Idéal pour des simulations avec garantie de performance énergétique


Cette discussion ne contient encore aucune réponse.
Soyez le premier à y répondre !

Visiter le Portail Thématique

« Thermique, Acoustique, énergétique, environnement »

REJOIGNEZ +10.000 ADHERENTS !

Pas encore adhérent au réseau HEXABIM ? Plus de 10 000 professionnels ont rejoint la plateforme pour s'informer, apprendre et échanger autour du BIM et de la transition numérique.

L'adhésion est totalement gratuite, il suffit de demander votre invitation ci-après pour vous inscrire et accéder par la suite à toutes les ressources de la plateforme !