Se connecter   Inscription

Rejoignez +24 000 professionnels du BIM !

Adhésion GRATUITE >
  lundi 31 mai 2021
  12 Replies
  1.3K Visits
  Subscribe
Bonjour à tous et à toutes
J'aimerais avoir votre retour sur des problématiques que je rencontre:
Actuellement je suis en alternance dans une entreprise qui s'exerce dans le chiffrage des projets de construction.
Je dois travailler sur la démarche de coût global.
- 1ere question : Comment le BIM peut nous aider dans la démarche de coût global ? comment lier ces deux thématiques afin d'en ressortir une problématique conséquente
- 2ème Question : Quelles sont les dimensions réellement renseignées dans le BIM 5D, on parle de quels coûts exactement ? (Fabrication, maintenance, etc...) ?
- 3ème question : Comme il existe des logiciels qui permettent d'extraire les quantitatifs et coûts de la maquette numérique vers les logiciels de chiffrage,
est-il possible à l'inverse de recharger la maquette numérique avec les éléments de notre chiffrage après avoir effectué un devis sur l'ensemble du cycle de vie ?
il y a environ 1 an
·
#16541
-1
Votes
Annuler
Bonjour,
Une question en appelle une autre :

Quel est l'objectif, l'usage d'intégrer des données de coûts à un BIM ? Les données de coût global ne sont-elles pas mieux gérées dans un logiciel d'Asset Management, dans un ERP ou dans une GMAO liés à une maquette BIM ?

Bonne journée,
il y a environ 1 an
·
#16542
0
Votes
Annuler
Bonjour.
J'ai écrit 2 réponses, car mon français n'est pas trop bon, et donc je doutais que ma 2ª réponse (j'ai écrit la première) ait été bien comprise. En tout cas, je m'excuse si je n'ai pas compris l'idée de votre message :
1ere réponse
- 1ere question : Comment le BIM peut nous aider dans la démarche de coût global ? comment lier ces deux thématiques afin d'en ressortir une problématique conséquente
Cela dépendra du détail du modèle.
En d'autres termes, pourquoi le modèle a-t-il été défini ?
Si les éléments à valoriser sont définis dans le modèle, alors il sera possible d'extraire une liste assez complète des éléments à valoriser pour le coût du projet.
Dans tous les cas, dans un modèle il n'y aura jamais, la totalité des éléments qui constituent le coût du projet.

- 2ème Question : Quelles sont les dimensions réellement renseignées dans le BIM 5D, on parle de quels coûts exactement ? (Fabrication, maintenance, etc.…) ?
Dans les éléments du modèle, nous pouvons inclure de nombreux paramètres pour définir des coûts différents, par conséquent, nous pourrions inclure des coûts de nature différente, mais il serait sûrement difficile de standardiser ceux qui sont nécessaires, et surtout d'expliquer qu'il inclut chacun d'eux.
C'est probablement pourquoi l'idée d'arrêter des données de nature différente dans des logiciels différents (chacun spécialisé dans son domaine mais synchronisé à partir du paramètre GuidBIM et du code de l'unité de travail) semble la meilleure option.

- 3ème question : Comme il existe des logiciels qui permettent d'extraire les quantitatifs et coûts de la maquette numérique vers les logiciels de chiffrage,
est-il possible à l'inverse de recharger la maquette numérique avec les éléments de notre chiffrage après avoir effectué un devis sur l'ensemble du cycle de vie ?
Il est certes possible de revenir au modèle BIM, les données saisies à partir d'un logiciel de mesures et de budgets (pas seulement le prix, mais d'autres sûrement plus faciles à saisir, comme le fabricant, le modèle de produit, la date de garantie, les hyperliens vers le fabricant informations, etc.)

2ª réponse :
Bonjour.
Le BIM en tant que méthodologie a certainement beaucoup à dire dans le domaine des coûts globaux du projet, mais si nous faisons une réduction BIM comme un modèle 3D, la capacité à inclure les coûts (sur le model 3D) est assez réduite.
Dans un modèle 3D, fondamentalement les éléments constructifs du projet final sont définis (AS-Build), mais les processus ou les différents éléments intermédiaires nécessaires à la construction ne sont pas définis et donc, même si on introduit dans le paramètre correspondant le prix de chaque article, nous n'obtiendrions pas tous les coûts du projet.
De plus, le prix (indiqué comme paramètre sur le modèle) et la quantité (comme information incluses à le modèle) identifie uniquement le montant du projet, mais n'indique pas les processus à réaliser ou à prendre en compte ni les ressources nécessaires pour réaliser le projet. (Que s’ils sont définis dans un logiciel de quantitatifs et descriptifs)
C'est dans ce domaine que les logiciels de métrés et devis réalise l'évaluation globale du projet, soit cette partie qui est définie dans le modèle et cette partie qui n'est pas dessinée dans le modèle (coûts indirects, processus de construction, etc.)
Il existe de nombreux logiciels qui extraient des données de modèles 3D afin de faire des métrés et de calculer les coûts, mais tous les logiciels ne sont pas en mesure de renvoyer les informations qui y sont générées, qu'il s'agisse de données de coût ou d'autres aspects possibles (fabricant, numéro de modèle, dates de garantie, hyperliens vers les informations du fabricant, etc.)
Je ne voudrais pas manquer d'indiquer ici la responsabilité des Bases de données des prix (qu'il s'agisse d'éditeurs institutionnels tels que ceux générés par les différents fabricants de produits de construction).
C'est dans ces bases de prix que peuvent être obtenues les définitions techniques de l'exécution, les décompositions des unités de travail et les prix nécessaires à l'exécution du projet.
Il y a aussi des aspects tels que la planification, la certification et l'exécution de projets, qui ont beaucoup plus de sens à définir dans un logiciel de type Presto que dans un logiciel de modélisation 3D.
À cet égard, j'utilise Presto et Cost-It (Plug-in de connexion avec Revit)
Je joins quelques liens
https://www.rib-software.es/presto_21
http://www.presto.ma/
Cordialement
il y a environ 1 an
·
#16544
0
Votes
Annuler
Quel est l'objectif, l'usage d'intégrer des données de coûts à un BIM ? Les données de coût global ne sont-elles pas mieux gérées dans un logiciel d'Asset Management, dans un ERP ou dans une GMAO liés à une maquette BIM ?

Bonne journée




Edelmann Jean

Pour revenir à ta préoccupation, j'ai un logiciel de devis qui fait l'import et l'export des fichiers au format BIMétré et j'aimerais savoir si l'export que je fais du fichier BIMétré peut être recharger dans la maquette de base.

Egalement vu que je travail sur le coût global, j'aimerais savoir si le BIM est un atout pour le coût global
il y a environ 1 an
·
#16545
0
Votes
Annuler
Vicens Sala Pascual

Merci pour ces réponses pertinentes et très bien détaillées
Cela m'ouvre des possibilités et des axes de réflexion
il y a environ 1 an
·
#16546
0
Votes
Annuler
Certes mais qui va utiliser les résultats de coût global, que va-t-il en faire, pour qui, etc. ?
Dans l'attente de connaitre l'objectif, je répond un peu dans le vide.

Une idée : affecter des phases et fusionner le modèle dans Navisworks avec un fichier de coûts, on peut ainsi inclure des éléments non modélisés.

Un fait : l'analyse ACV de la RE2020 est une sorte de coût global. Elle nécessite une bibliothèque de "coûts".
il y a environ 1 an
·
#16547
0
Votes
Annuler
Je m'intéresse plus au coût global pour les bailleurs sociaux (exploitants). Ca sera un outil d'aide à la décision pour eux.
L'objectif est d'avoir une méthodologie de calcul proposant divers scenarios de coût.
Avec une base de données ayant les informations de coût dont on a besoin, on peut facilement calculer .
Mais lorsque le projet suit une démarche BIM ?est ce que cela change quelque chose, allons nous plus vite ? d'où la question de la pertinence du BIM pour le coût global ?
il y a environ 1 an
·
#16548
0
Votes
Annuler
Rebonjour ..

Pour répondre à la question du format BIMétré:

Je pense que "BIMétré" n'est pas un format conçu pour la connexion avec BIM..

Cést plutôt un format conçu pour connecter différents logiciels de devis et métrés ou de gestion des affaires.
Je joins un diagramme avec des connexions BIMÉTRE; Et comme vous le verrez, il n'y en a aucun qui se connecte avec le modèle BIM ..
Je joins aussí un hiper-link a un document qui explique le format BIMétré:
https://www.batimax.fr/bim-bimetre-pour-lechange-de-fichiers/


Ainsi, pour connecter vos métré ou vos devis avec un modèle BIM, vous avez 2 options:

A- Votre logiciel dispose d'un plug-in qui vous permet de vous connecter avec le modèle BIM (ici le format de bimétré n'a pas d'utilité)
B- Vous pouvez exporter votre devis sur un logiciel qui doit avoir une connexion avec le modèle BIM. (De toute façon, après l'exportation / importation du format Bimétré, vous devrez faire tout le travail, sûrement manuellement, pour attribuer chaque unité de travail/ouvrages de votre devis à chaque élément du modèle)
il y a environ 1 an
·
#16549
0
Votes
Annuler
.
il y a environ 1 an
·
#16550
0
Votes
Annuler
En supposant qu'un projet BIM est fait correctement, les économies de coûts, ne viendront pas du BIM (plutôt, BIM signifie une augmentation des coûts et du travail dans les phases de démarrage du projet "conception et évaluation").
Les économies proviendront pour la non déviation budgétaire (il faut supposer qu'un bon projet a été réalisé et qu'il n'y a pas eu de modifications) et il n'y a pas de déviation dans le temps d'exécution (il faut également supposer qu'une bonne exécution Planification a été faite).

Je pense que le problème est qu'il est difficile d'expliquer ces questions aux promoteurs (surtout dans les premières étapes du projet) et aussi parce qu'il est difficile pour les promoteurs de définir en détail le projet final avant de commencer les travaux.
il y a environ 1 an
·
#16551
1
Votes
Annuler
Bonjour,


1ere question : Comment le BIM peut nous aider dans la démarche de coût global ?

Concevoir en BIM c'est concevoir mieux car de façon plus exhaustive.
L'économie peut donc profiter de cette conception plus abouti et surtout selon ses besoins. Exemple : vérifier les quantitatifs et métrés pour ajuster l'économie d'un projet est beaucoup plus facile via une conception BIM.

2ème Question : Quelles sont les dimensions réellement renseignées dans le BIM 5D, on parle de quels coûts exactement ? (Fabrication, maintenance, etc...) ?

La 5D correspond à toutes formes de data dont l'économie. Le BIM 5D est donc défini par l'injection d'informations dans le modèle numérique. Le type d'information dépend de la convention BIM du groupement MOE elle même rédigée en fonction de la charte BIM de la MOA.

3ème question : Comme il existe des logiciels qui permettent d'extraire les quantitatifs et coûts de la maquette numérique vers les logiciels de chiffrage,
est-il possible à l'inverse de recharger la maquette numérique avec les éléments de notre chiffrage après avoir effectué un devis sur l'ensemble du cycle de vie ?

Oui il suffit de créer en amont un "conteneur" dédié à l'économie et destiné à toutes les occurences souhaitées. Le modèle sera même éditable via un banale viewer IFC.


Christophe FORTINEAU
Consultant, formateur, AMO BIM
il y a environ 1 an
·
#16552
1
Votes
Annuler
Je cherche toujours à préciser le contexte, en ayant compris qu'il s'agit d'une aide à la décision pour les bailleurs sociaux.
Ils ont plusieurs phases de décision, à l'achat du terrain, à l'esquisse de volumétrie, au DCE, en phase EXE et finalement lors de travaux amélioratifs en exploitation.
- Lors de l'achat du terrain, il s'agit de connaitre les m2 SHON constructibles plus que le coût global, néanmoins un terrain long et étroit induira un bâtiment peu compact donc onéreux. Le périmètre du terrain s'il est dispo dans le modèle peut donner un ratio de compacité (en plan). (A noter qu'Autodesk a récemment acheté une société/un logiciel de génération de plan-masse).
- Lors de l'esquisse de volumétrie, le ratio de compacité en volume du modèle est un indicateur de coût global très fiable et peut découler d'un calcul à partir du modèle.
- En phase DCE, on va être dans une approche de type ACV, avec la mise en relation de bases de données de produit avec les objets du modèle. Comme indiqué précédemment cette approche ne couvre que les objets modélisés, ou dérivables facilement par des règles de calcul, qui sont disponibles dans les logiciels de métré.
- En phase EXE on va plutôt raisonner produit par produit, donc avec les fiches des fournisseurs.
- Lors des travaux modificatifs en exploitation on revient au cas du DCE pour les travaux importants et au cas de l'EXE pour les petits travaux.
il y a environ 1 an
·
#16556
0
Votes
Annuler
Merci beaucoup pour vos réponses
Cette discussion ne contient encore aucune réponse.
Soyez le premier à y répondre !

Découvrez nos services

recrutement

Recrutement

En savoir plus

communication

Communication

En savoir plus

Publicité

Formation

En savoir plus

Hexabim

Se connecter