1. Thomas ARABIA
  2. Collaboration - Open BIM
  3. mercredi 6 décembre 2017
  4.  Suivre par E-mail
Bonjour,

Aujourd'hui, il est possible de faire du BIM niveau 3 via le module collaboration for Revit (C4R) d'Autodesk.
J'entends, le fait qu'il y est une maquette unique et tous les intervenants travaillent dessus.

Est-ce que cela est possible, via une autre plateforme, si les intervenants travaillent sur des logiciels différents (Archicad, Revit, etc...) en passant par le format IFC ?

Merci pour vos réponses.

Thomas A.
Bureau d'études BECICE
Réponse acceptée Pending Moderation
0
Votes
Annuler
Bonjour;

Il n'y a pas de rapport entre C4R et le BIM Niveau 3

C4R est un apport technique (un mode d'échange)

Le BIM niveau 3 est un process.

Et Il y quelques variantes de définition du BIM niveau 3.

Pour certaines les maquettes uniques de niveau 3 = modèle unique alors non ce n'est pas possible pour multiples raisons techniques (fichiers trop lourds à exploiter, incompatibilités des softs.....) et juridiques. L'idée est belle mais c'est déjà tellement compliqué en niveau 2.

Pour certaines les maquettes uniques de niveau 3 = c'est une compilation instantanée de l'ensemble des fichiers (modèles) qui composent une maquette (les fichiers sont liés entre eux) et chaque métier travaille en "live" directement sur les fichiers partagés. L'info est ainsi partagée quasiment instantanément entre chaque métier. Là techniquement c'est possible mais le côté juridique nous rattrape... Sur un projet, un responsable de ma boîte qui n'y connaissait rien et qui avait entendu dans une conférence que l'on pouvait faire du BIM niveau 3, m'avait imposé de déployer un projet comme cela. Il en est très vite revenu et y a mis fin en APS.

A mon sens, essayons déjà de faire un bon niveau 2 (et en est très loin)...
  1. il y a plus d'un mois
  2. Collaboration - Open BIM
  3. # 1
Réponse acceptée Pending Moderation
0
Votes
Annuler
Bonjour,

Merci pour votre réponse.

Aujourd'hui, nous travaillons déjà sur une maquette unique avec C4R pour certains projets.
C'est la définition du BIM niveau 3, un modèle unique est stocké sur un serveur centralisé, accessible par tous les intervenants et durant toute la durée de vie d'un ouvrage, non ?

Je dois travailler avec des personnes qui utilisent Archicad et je me pose la question suivant : comment travailler sur une seule maquette comme avec C4R ?

Thomas A.
Bureau d'études BECICE
  1. il y a plus d'un mois
  2. Collaboration - Open BIM
  3. # 2
Réponse acceptée Pending Moderation
1
Votes
Annuler
Une seule maquette sur laquelle toutes les entreprises du projet viennent travailler en direct ?????

.Ce que je vous disais dans mon message précédent, techniquement c'est à peu près possible mais il y a des limitations : poids de fichiers, réseaux et surtout avoir la même plateforme de modélisation. J'ai testé C4R il y a longtemps, mais à ma connaissance C4R n'est pas faite pour travailler avec Archicad. C4R c'est Collaboration for Revit.

Mais BIM niveau 3, cela ne veut pas dire solution technique. C'est un processus de travail et de collaboration.

Si vous avez toutes les réponses d'un point de vue juridique, droits d'auteurs, risques encourus, gestion des processus, compétences des intervenants, besoins différents dans chaque métier... (avec ma voiture, d'un point de vue technique, je sais rouler à 240 km/h, mais je ne le fais pas car c'est risqué pour moi et les autres et j'encours des peines juridiques...)

Je vous invite vraiment à vous informer sur ces facettes du BIM.
https://boutique.cstb.fr/livres/348-le-bim-sous-l-angle-du-droit-9782868916716.html
(je n'ai aucune action dans le bouquin)

Mais si vous tenez à un tel projet, je souhaite beaucoup de courage à vous et votre BIM Manager. Il va passer quelques nuits blanches à trouver des réponses :)
Vous allez devoir vous "blinder" juridiquement, avoir des collaborateurs au top des processus BIM, des bonnes ressources informatiques...

Perso avec quelques années d’expérience à géré des projets en BIM, j'ai déjà du mal à gérer et obtenir un BIM niveau 2 correcte.

Si vous arrivez à faire un BIM Niveau 3 en France en 2017, alors faites nous partager votre retour d’expérience.
  1. il y a plus d'un mois
  2. Collaboration - Open BIM
  3. # 3
Réponse acceptée Pending Moderation
0
Votes
Annuler
Bonjour Thomas,

Pour faire simple, pourquoi ne pas échanger vos fichiers IFC sans passer par un module de collaboration ?
C4R n'est pas obligatoire pour faire du BIM avec Revit et d'autre part, je ne pense pas qu'il y ait un équivalent pour Archicad.

Salutations,
JC Wallard
  1. il y a plus d'un mois
  2. Collaboration - Open BIM
  3. # 4
Réponse acceptée Pending Moderation
-1
Votes
Annuler
Voici mes précisions:
Maquette unique ne veux pas dire fichier unique! Depuis toujours on doit pour des raisons informatiques scinder en fichiers multiples. BIM niveau 3 signifies que les différentes disciplines travaillent directement dans les mêmes fichiers avec échanges bidirectionnels. Pas de découpage par discipline!
C4R est bien une solution matérielle qui permet de faire du BIM N 3 mais le marteau ne fait pas le charpentier...
D’ailleurs, on n’a pas attendu l’arrivee Récente de C4R pour faire du BIM N3. On pouvait déjà en faire avec revit serveur depuis une dizaine d’année.
Et oui, l’equivalent À C4R existe pour archicad mais le gros problème d’archicad c’est Pas l’outils c’est tout simplement que même si cela existe il n’est pas possible de faire du BIM N 3 avec archicad tout simplement parce qu’archicad Ne s’adresse qu’a Des architectes.
À la connaissance pas de N3 avec de l’IFC.
On oublie souvent qu’il n’y a pas que des intervenants qui produises des maquettes. Si un économiste ou un thermicien est capable d’enrichir directement les maquettes des achitectes, par exemple par synchronisation de base de donnée, c’est du N3!
  1. il y a plus d'un mois
  2. Collaboration - Open BIM
  3. # 5
Réponse acceptée Pending Moderation
0
Votes
Annuler
Juste une précision ou 2 pour compléter ma précédente réponse :

A signaler la solution BIMserver.center de Cype qui n'est donc liée ni à Revit ni à Archicad. C'est une solution centralisée de fichier prévue pour le BIM de niveau 3. Et bien sûr, le fichier central est au format IFC.
Et oui il existe bien un équivalent à C4R avec BIMcloud chez Graphisoft (Archicad).

Bonne journée
  1. il y a plus d'un mois
  2. Collaboration - Open BIM
  3. # 6
Réponse acceptée Pending Moderation
1
Votes
Annuler
Juste une précision ou 2 pour compléter ma précédente réponse :

A signaler la solution BIMserver.center de Cype qui n'est donc liée ni à Revit ni à Archicad. C'est une solution centralisée de fichier prévue pour le BIM de niveau 3. Et bien sûr, le fichier central est au format IFC.
Et oui il existe bien un équivalent à C4R avec BIMcloud chez Graphisoft (Archicad).

Bonne journée


Merci jean Claude pour ce commentaire.

Pour préciser un peu, BIMserver.center est une plateforme collaborative d'échanges de modèles IFC par discipline, qui constituent in fine le projet de maquette numérique.

Et il existe des interactions entre disciplines, par exemple: le modèle IFC "architectural" alimente l'application de calcul de déperditions, qui alimente par un IFC "déperdition" l'application de tracé/dimensionnement CVC, qui alimente par un IFC "CVC" l'application de tracé/implantation/dimensionnement d'installations électriques (si présence d'une charge électrique correspondant à une pompe à chaleur, par exemple), qui aura reçu également un IFC "luminaires" issus de l'application d'étude d'éclairage et les reliera à au schéma unifilaire de l'installation... etc
En plus, il y a déjà des interactions de contrôle géométrique, tel que par exemple contrôler dans l'application électrique l'indice IP d'un luminaire vis-à-vis des zones de sécurité autour d'une baignoire par exemple est suffisant.

Je me garderai par contre de définir cela comme un BIM Niveau 3 (je ne crois pas que nous l'ayons défini ainsi dans une quelconque doc ou présentation, mais peut être me contredirez vous?). Il n'existe d'ailleurs pas à mon sens de définition vraiment consensuelle et académique de ces "niveaux". Mais on n'est pas en tout cas dans le cas décrit par Vincent.

Néanmoins on est complètement dans une vision de maquettes spécialisées, chacun gardant le contrôle sur sa discipline et plus particulièrement sur les entités et caractéristiques créées, ce qui correspond donc à ce que décrit Laurent Filleau (un BIM Niveau 2, donc, c'est cela? ;-) ).

L'avantage consiste dans la pérennité des échanges (l'historique de modification de chacun des acteurs est conservé, et les modèles IFC peuvent être lus dans 5 ans, 30 ans, 100 ans...) et l'ouverture que permet ce mode de fonctionnement: si une application spécialisée par un autre éditeur est en capacité de produire ou d'importer de l'IFC, elle permet directement de s'inscrire dans un projet avec cette plateforme. Et ainsi, on est en capacité de lier des modèles IFC issus de Revit, ArchiCAD, CYPE, etc... sur un même projet.

Et bientôt l'intégration des échanges BCF pour que les intervenants échangent des demandes entre eux. Mais c'est déjà possible à l'aide de viewer en capacité de lire du format IFC2X3/4, tel que JustBIM par exemple.

Plus d'info sur la "philosophie" qui régit un peu nos développements:
http://open-bim.cype.fr/
  1. il y a plus d'un mois
  2. Collaboration - Open BIM
  3. # 7
Réponse acceptée Pending Moderation
0
Votes
Annuler
Bonjour Thomas,

Je me rapproche assez de l'avis de Laurent,

Aujourd'hui on ne peut pas définir un niveau (de maturité) 3 du BIM par le simple biais d'un outil, il prendre acte des problèmes d'appartenance et responsabilité des données fournis à la maquette.

Niveau de maturité 3 d'accord sur le principe de fonctionnement technique, mais quid :
- De la propriété des données renseignées,
- De la protection numérique de l'intégrité de celles-ci,
- De la gestion juridique concernant la répartition des droits de modification, visualisation et utilisation de la maquette au stade finale,

Dès lors que plusieurs entité juridiquement dissociées vont interagir durant la réalisation de cette maquette ?

Faisons déjà du niveau 2 "multi-entreprises" de qualité tant que les normes juridiques ne sont pas clairement établies.

Sébastien,
  1. il y a plus d'un mois
  2. Collaboration - Open BIM
  3. # 8
Réponse acceptée Pending Moderation
0
Votes
Annuler
Bonjour,

Sujet de R&D en cours par un ou deux groupes de trois éléves en Master IN2C :
https://www.univ-valenciennes.fr/master-genie-civil-ingenierie-numerique-collaborative-pour-la-construction

Et lors d'une conférence dispensée par ProdWare, le spécialiste Autodesk du sujet avait l'ai de dire que le BIM Niveau 3 poura devenir réalité dans les mois à venir ...

Cette vidéo reste encore pour moi un sujet de R&D :
Les architectes et le BIM niveau 3 :
https://www.youtube.com/watch?v=zzBY3dLvM_E

Démarche BIM pas encore assez mure dans le BTP en france à l'heure actuelle ...
  1. il y a plus d'un mois
  2. Collaboration - Open BIM
  3. # 9
Réponse acceptée Pending Moderation
0
Votes
Annuler
Bonjour, ce sujet est très intéressant.

Il est important de bien différencier maquette globale et modèle de chaque discipline.

Une maquette est composée de plusieurs modèles, chaque discipline doit pouvoir rester libre de choisir son logiciel de production. C’est l’interopérabilité qui doit primer avant tout.

Je travaille sur un projet (Bim d'or 2017), ou nous sommes contraints d’utiliser différents logiciels de production adaptés aux besoins de différents métiers. Mais nous assemblons notre maquette globale en IFC sur la plateforme Bimsync, qui n’est pas juste une plateforme de GED ou un simple viewver.

Sur cette plateforme gérée par une personne dédiée à cette tâche, chaque intervenant a un statut et des droits liés à ce statut. Il peut visualiser la maquette globale, accéder aux données des autres disciplines sans pouvoir les modifier. Il peut extraire des quantitatifs, annoter les objets , créer des sujets, les attribuer ou les suivre,ect.

Seules les intervenant désignées comme Bim Manager\Coordinateur d’une discipline peuvent mettre à jour les modèles, ce qui permet de sécuriser les échanges.

Lors des réunions de revue de projet c’est bien la maquette globale au format IFC assemblée sur la plateforme qui est utilisée comme support en appui des plans.
Ainsi, la maquette globale est bien enrichie à travers des modèles IFC qui sont figés, datés et indicés, mais également avec des données et des remarques rajoutées en dehors des logiciels de productions BIM.

Au fur et à mesure de l’avancement du projet, les modèles Exe des entreprises sont intégrés à la plateforme et finiront par remplacer les modèles etudes.

Je pense que si en théorie le BIM niveau 3 consiste à faire travailler tous les intervenants d’un projet sur un même modèle, alors ce niveau ne peut pas exister en pratique. Car, en imposant un logiciel et un format natif cela va l’encontre de la définition du BIM qui est basée sur l’interopérabilité.

De plus, comme il a déjà été dit dans les commentaires précédents , techniquement et juridiquement c’est intenable sur un gros projet, surtout avec les solutions de productions actuelles.

En effet , pour produire, chaque intervenant a besoin de se baser sur les modèles des autres disciplines. il faut donc que ces modèles de référence soient récents mais figés, tracés et validés par les chefs de projets. Je ne vois pas comment on peut baser son étude et sa production sur des références susceptibles de changer toutes les 5 minutes.

je n’imagine pas par exemple, les BE CET tracer des réseaux et maquetter des locaux techniques en se basant sur des fonds de plans qui peuvent évoluer à chaque synchronisation. Les gains de temps et de productivité promis vont vite se traduire en problèmes et perte de temps assurés.

Ceci-dit, cela ne nous a pas empêché de regrouper parfois quelques disciplines compatibles dans un même modèle découpé en sous-projets pour faciliter la Pré-synthése et alléger le travail de coordination.
  1. il y a plus d'un mois
  2. Collaboration - Open BIM
  3. # 10
Réponse acceptée Pending Moderation
0
Votes
Annuler
Salut à tous et merci Hakim pour ces précisions

POur ton info, certains BIM MANGAGERS, diplômé en architecture et compagnie osent parler de BIM de niveau 3 B + car ils utilisent BIMSYCH et que cela permet de compiler et annoter les maquettes...:D :D :D :D

Bref faisons en sorte de faire du BIM de niveau 2 de qualité en écrivant les règle de travail correctement et en les faisant appliquer, comme il a déjà été dit, le BIM de niveau 3 n'est actuellement que très peu utilisé, comme par exemple dans des boites tout corps d'état qui à l'aide d'une même maquette et du même soft sortent les maquettes structures et architecturales par exemple. Et pour les architectes, les BE qui travaillent depuis différentes agences et qui travaillent avec le même soft sur la même maquette.

Par ailleurs, tout le reste a déjà été dit. :p

Bon dimanche à tous

Gaëtan
  1. il y a plus d'un mois
  2. Collaboration - Open BIM
  3. # 11


Il n’y a encore aucune réponse faite pour cette discussion.
Cependant, vous n'êtes pas autorisé à répondre à ce message.


Inviter un collègue à rejoindre cette discussion ?
Merci de saisir son adresse e-mail pour envoyer une invitation.


vide


0
Partages