La Plateforme des Professionnels du BIM

« Infrastructures, CIM et Smart City »

Revenir au portail thématique
  1. Thibault Masson
  2. Infrastructures, CIM et Smart City
  3. mercredi 5 juin 2019
  4.  Suivre par E-mail
Bonjour,

Pour la modélisation du VRD, 2 outils sont à disposition dans Revit : le Sol ou la Surface topographique.
Dans la plupart de nos projets nous souhaitons modéliser le VRD existant et le VRD du projet (avec les terre-pleins nécessaires aux bâtiments).
Nous utilisons les phases, mais nous rencontrons les limites ci-dessous:

- outil Sol : Lorsqu'on modifie la limite d'un sol, les nouvelles limites se positionnent au niveau sur lequel le sol a été initialement créé, elles ne suivent pas la surface du sol (voir capture GIF)
- outil Surface topographique: Les terre-pleins créés dans une phase sont également visible dans les phases antérieures. Autre limite : La surface topo ne permet pas d'être l'hôte d'un objet (place de parking par exemple).


Je fais appel à vous pour m'indiquer vos retours d'expérience et si vous avez des astuces pour contourner ces problèmes.

Merci d'avance.

Cordialement,

Thibault
Pièces jointes
Réponse acceptée Pending Moderation
Salut,

Au niveau des VRD, l'outil surface topo s'avère assez lourd à gérer tant géométriquement que graphiquement (de plus, chaque logiciel gère différemment les triangulations entre points, ce qui crée des défauts géométriques lors de l'envoi et réceptions de points)
Au niveau des données extraites aussi, je ne le trouve pas optimal.

Pour la création d'ouvertures sans devoir modifier par la suite la forme de pente (tout le problème du topo en somme) j'utilise les outils d'ouvertures "débiles" natifs de Revit, ils ont l'avantage de ne pas modifier la forme du sol.
Pour des découpes plus complexes, il m'arrive de modéliser une famille in-situ, de l'attacher ou de la couper avec l'objet que je souhaite découper, puis mettre le modèle in-situ dans un sous-projet "travail".

De manière plus générale, j'avais entendu que le fait de faire plusieurs boucles dans un même sol n'était "pas très BIM" (périmètre devenant faux, vide d'ouverture pas compté comme tel, etc..) et qu'il était d'usage de ne faire qu'une boucle par sol, et d'utiliser des familles spécifiques pour les ouvertures, auquel cas le BIM Manager te fais les gros yeux :D !

A te lire...
Réponse acceptée Pending Moderation
Salut Matthieu,

Pour la surface topo, à priori le problème que je rencontre est connu depuis 2011 !
https://forums.autodesk.com/t5/revit-ideas/fix-topography-not-responding-to-phases-properly/idi-p/6852786
Dommage car je trouve l'outil Surface topo assez puissant dans Revit...

Pour l'outil sol, il n'est pas possible d'attribuer une phase aux outils d'ouverture natifs de Revit, celle-ci est grisée. (cf pièce jointe) Cela veut dire qu'il faut alors dupliquer cette dalle à l'identique, la placer dans une autre phase et faire les ouvertures. Mais ce process n'est pas très BIM (et je fais les gros yeux en tant que BIM Manager) car on se retrouve avec des doublons de sol...

Dans les 2 cas (sol/surface topo), l'idéal serait de pouvoir attribuer une phase à une ouverture (outil natif pour les sol/terre-plein pour les surfaces topo) et que cette ouverture ne soit pas visible dans les phases antérieures.

Tout à fait d'accord pour ton avis sur la triangulation et les boucles imbriquées dans les esquisses de sol.

Pour les formes plus complexes d'ouverture, j'utilise plutôt une famille qu'un objet in-situ.

Au plaisir.

Thibault
Pièces jointes
Réponse acceptée Pending Moderation
Bonjour Thibault,

Je te conseille d'utiliser Sol. Il faut jouer avec les sous éléments et les lignes de scission afin que la modélisation suive la surface du sol.

En PJ, tu trouveras un exemple d'un récent projet que j'ai réalisé. J'ai modélisé la surface topographique au plus proche d'un nuage de points (relevé au scanner dynamique).
Pièces jointes
Réponse acceptée Pending Moderation
Emile BIREAU : Oui pour la modélisation. Mais ça ne résout pas les problèmes de phasage et vides (cf messages précédents)
Réponse acceptée Pending Moderation
Bonjour,

Si certains recommandent, ou à tout le moins, utilisent des sols pour réaliser une surface topographique, en ce qui me concerne, je recommande vivement l'utilisation de la fonction Surface topographique. La fonction sert à cela et autant que possible, il faut correctement définir les objets... et un objet sol n'est pas un objet surface topographique, jusqu'à preuve du contraire.

Les problèmes liés au phasage des surfaces topographiques se résout en modélisant deux surfaces. La première est créée en phase existante et est démolie en phase projet. La seconde est créée en phase projet et non démolie.

Pour se faire, il faut utiliser la fonction Zone nivelée. Cela permet de cloner rapidement la surface topographique existante et lie les deux surfaces entre elles. Un calcul de déblais/remblais est alors effectué. Attention cependant, ce calcul est approximatif et ne tient pas compte des coefficients de foisonnement et de tassement des matériaux qui constituent le sol. Une formule calculée dans une nomenclature permet de compenser ce dernier point.

La zone nivelée permet aussi de s'épargner la création d'un terre plein lorsqu'il s'agit simplement de modifier la surface topographique sans y créer une plateforme VRD.

De plus, il est possible de placer un composant sur une surface topographique. Pour cela, il faut que la famille de composant permette un placement libre. Il faut donc désactiver les paramètres de famille Toujours verticalement et Basé sur le plan de construction, dans le fichier de la famille.

Enfin, il existe en complément à l'onglet Volume et Site le module Site Designer qui offre plus de fonctions liées au VRD.
Réponse acceptée Pending Moderation
@François Bastier: Merci pour la méthode placer les composant sur la surface topo (j'avais laissé coché la case "basé sur le plan de construction" - vu que ça fonctionnait pour les sols, je ne l'avais pas décochée...)

Tout à fait d'accord sur l'utilisation des bons outils pour les bons usages, et l'outil surface topo me semble le plus approprié pour modéliser le VRD. D'accord aussi sur l'utilité des calculs de déblais/remblais grâce à la zone nivelée (mais là n'est pas le débat).

Néanmoins, la zone nivelée ne permet pas d'obtenir le même résultat qu'un Terre-plein: après avoir rajouté des points, la zone nivelée triangularise la surface topo, alors que le Terre-plein crée une réelle réservation parfaitement verticale (similaire à ce que vous nommez "plateforme VRD";), qui est le rendu que nous souhaitons.

Cordialement,

Thibault
Réponse acceptée Pending Moderation
Edit: En utilisant un terre-plein sur la nouvelle surface topo créée par la zone nivelée et en utilisant les bonnes phases, le résultat semble être cohérent à mes attentes.
Je re-posterai un message sur ce post si j'ai d'autres questions.
Merci encore @Emile et @François.
Cordialement,
Thibault
Réponse acceptée Pending Moderation
Bonjour à tous
Pas si facile que ça, je suis sur un projet de VRD ou il faut intégrer tous les réseaux ( voirie, parkings, AEP , éclairage extérieur ,assainissement ),le problème de sécurité exige la représentation d'une vue 3D des plans multi réseaux pour éviter les chevauchements (eau -électricité -gaz) le projet s'étale sur une surface de 10 Ha avec une pente d'environ 18%.
Le problème majeure est la quantification des travaux de terrassements vu que le terrain est hétérogène en profondeur(voir profils joints en annexe) et les prix diffèrent selon que le terrain est meuble ou marneux.
Étés vous déjà confronté à de telles situations, avez vous une solution BIM pour ça, merci pour votre réponse.[attachment]IMG_20181002_131852.jpg[/attachment][attachment]IMG_20181002_131852.jpg[/attachment]
Réponse acceptée Pending Moderation
Salut Thibaut,

Je n'avais pas bien cerné ta problématique de phasage, et n'ai du coup pas compris ta remarque sur les doublons de sols...
j'avais proposé cette solution avec l'outil ouverture car il conserve les formes de pentes certes, mais le trou doit être rebouché par un autre sol, qui lui comporte une phase différente.

A mon sens, les VRD nécessitent toutefois l'utilisation plutôt accrue de dynamo (géométrie du trou précité par exemple), car les géométries et données à produire sont vites chronophages !
Réponse acceptée Pending Moderation
@Matthieu: Ce que je souhaite éviter, c'est effectivement de "reboucher" les trous avec des sols.
L'outil surface topo utilisé avec les outils "Zone nivelée", "Terre-pleins" et avec une attribution de phases adéquate aux bons objets répond parfaitement à mes attentes (cf discussions ci-dessus).

La seule problématique à mon sens est le fait que si la surface topo d'origine est modifiée (par exemple, si le géomètre fourni un nouveau fichier topo à jour), alors on doit penser à bien modifier les 2 surfaces topo (la surface initiale et celle générée par l'outil "Zone nivelée";).
Réponse acceptée Pending Moderation
@Matthieu: Ce que je souhaite éviter, c'est effectivement de "reboucher" les trous avec des sols.
L'outil surface topo utilisé avec les outils "Zone nivelée", "Terre-pleins" et avec une attribution de phases adéquate aux bons objets répond parfaitement à mes attentes (cf discussions ci-dessus).

La seule problématique à mon sens est le fait que si la surface topo d'origine est modifiée (par exemple, si le géomètre fourni un nouveau fichier topo à jour), alors on doit penser à bien modifier les 2 surfaces topo (la surface initiale et celle générée par l'outil "Zone nivelée";).


Tout à fait. C'est l'utilisation normale des fonctions de Revit. Et en effet, si la surface d'origine est modifiée, alors il faut penser à modifier l'autre surface. Là, je pense que Dynamo peut nous aider (je ne connais pas Dynamo, mais cela ne me semble pas incroyable de penser qu'un script peut faire coïncider les deux surfaces).


@Mustapha ADDER, Revit n'est pas un logiciel dédié au VRD, ça se saurait depuis le temps :) . Le problème que vous citez nécessite un logiciel métier plus performant, comme Covadis ou Mensura.


PS : mon précédent propos sur les déblais/remblais n'était là que pour compléter le sujet, pour des lecteurs curieux, ce point n'étant pas forcément le plus connu sur Revit.
Réponse acceptée Pending Moderation
Monsieur François Bastier Bonjour
Merci pour votre commentaire, je suis tout à fait d'accord avec vous au sujet de revit , mais la problématique que je pose est la collaboration entre ces logiciels de VRD (covadis topocad, mensura....) avec revit, tout de mémé avec la fonction site designer il est possible de modéliser le terrain avant et après terrassements, j'ai résumé ma question uniquement pour cette phase sinon je sais pertinemment que revit n'est pas destiné pour la modélisation des VRD. Je vous remùercie.
Réponse acceptée Pending Moderation
Mon problème, c'est que site Designer est rempli de bug. Si l'on veut placer 2 talus qui se touchent, le résultat est catastrophique. Je me suis donc mis à Civil 3D pour la partie terrain mais ce logiciel basé sur autocad nécessite une certaine maitrise. Par contre il y a possibilité de transférer le résultat dans Revit.


Cette discussion ne contient encore aucune réponse.
Soyez le premier à y répondre !

Visiter le Portail Thématique

« Infrastructures, CIM et Smart City »

REJOIGNEZ +10.000 ADHERENTS !

Pas encore adhérent au réseau HEXABIM ? Plus de 10 000 professionnels ont rejoint la plateforme pour s'informer, apprendre et échanger autour du BIM et de la transition numérique.

L'adhésion est totalement gratuite, il suffit de demander votre invitation ci-après pour vous inscrire et accéder par la suite à toutes les ressources de la plateforme !