fren
  Se connecter   Inscription

Nous sommes +23 000 professionnels du BIM !

Rejoignez-nous >
Vous avez une question ?

Besoin de support technique, d'un avis ou un conseil ?


  lundi 30 mars 2020
  15 Replies
  1.6K Visits
  Subscribe
Bonjour,

Je suis ingénieure géomètre-topographe (Diplômé de l'ESGT) depuis plus de 5 ans.
Lors de mes expériences professionnelles j'ai pu travailler sur REVIT mais j'aimerai effectuer une vraie formation afin de combler mes lacunes et en faire un domaine principal.
Cependant les formation REVIT classique type architecte ne m'intéresse pas, car je modélise uniquement à partir d'un nuage de points. Egalement la précision est un aspect très important pour moi. Connaissez-vous une bonne formation spécialisé dans le nuage de points? Ou même une année d'alternance pourrait me convenir.

Je vous remercie pour votre aide.
il y a environ 1 an
·
#14143
1
Votes
Annuler
Bonjour Mathilde,

Quels seraient vos besoins ?

Est-ce que cela concerne uniquement le traitement du nuage, l'import dans Revit puis la modélisation ou pensez-vous à des demandes plus spécifiques ?

A votre disposition pour échanger sur ce sujet.

Bonne journée,

Benjamin
il y a environ 1 an
·
#14196
0
Votes
Annuler
Bonjour,

Je valide les questions de Benjamin Mehamedi. Pour pouvoir vous proposer des formations adéquates sur ce type de sujet, il est important que nous ayons des informations précises sur vos connaissances actuelles et logiciels maitrisés, sur vos objectifs à atteindre, etc.

Cependant, je précise tout de suite quelques points :
- Un nuage de points fonctionne comme n'importe quel fond de plan dans Revit ou autre logiciel. Il suffit s'insérer le NdP et de redessiner par dessus. Ce n'est donc pas l'exploitation du nuage de points dans Revit qui demande du temps, dès lors que l'on maitrise déjà le fonctionnement de Revit (paramètres de vues, plages de vues, accroches objets, etc.).
- Ce qui demande un peu de temps (en moyenne, 2 jours de formation), c'est le levé et le recollement des stations de levages de nuage de points.
- Tout ce que réalise un géomètre-topographe n'est pas forcément réalisable facilement dans Revit, qui reste un logiciel très orienté bâtiment. Le volet VRD et topographie est très limité. modéliser des voiries, des talus, des bordures, etc. est assez laborieux dans Revit, que vous ayez un nuage de points ou pas.

Avant de choisir ce logiciel et de payer une formation, assurez-vous qu'il est le bon candidat pour votre métier. Personnellement, aucun des géomètres que j'ai rencontré au travers de mes différentes missions ne travaille sur Revit.
il y a environ 1 an
·
#14202
0
Votes
Annuler
Bonjour,

Je vous remercie pour du temps que vous avez pris pour répondre à ma question.

Pour ce qui est du levé terrain, je maîtrise parfaitement ce côté depuis plusieurs années.

Ce qui me pose plus de problème c'est justement de pouvoir exploiter plus précisément le nuage de points et sa numérisation afin d'obtenir des résultats plus précis. Notamment par rapport aux familles paramétriques des ouvertures.

Le but étant de ne plus passer par Autocad (Covadis notamment), pour les levés architecturaux. Relever avec un scan 3D, faire une maquette numérique 3D simple MAIS de bonne précision, et pouvoir y exporter les coupes, les plans 2D au format autocad. Ainsi on gagne du temps et en même temps on permet d'avoir un modèle 3D plus intéressant pour les architectes.

Les cabinets de géomètres sont encore beaucoup en 2D et il faut une impulsion 3D qui vient principalement avec le logiciel REVIT selon mon expérience.
il y a environ 1 an
·
#14235
0
Votes
Annuler
Bonjour Mathilde,

Étant aussi de formation ingénieur géomètre, j'ai pris le pas coté modélisation depuis un moment (fin de mon cursus ingé) et à partir d'un nuage. Je te dirais que dès que tu maîtrises les bases Revit, si tu sais te repérer dans un nuage de point, le recaler, etc, tu seras travailler dessus.

Utilises des coupes, et des plages de vues adaptés. A mon sens, je commence toujours par la 2D dans Revit, puis j'ajuste sur le Z.
Ainsi j'ai pu faire des maquettes assez précises (plans 50ème) en restant soit sur du générique soit via des familles.


D'un point de vue formation, j'ai envie de te dire (même si ça ne va pas t'aider ^^''), tu as acquis une expérience géomètre, c'est toi en prenant Revit avec ses bases qui insufflera la partie précision. Sinon, des bonnes chaines Youtube t'aideront. Je pense à celle déjà de Sébastien Limbert (j'ai pas d'actions chez lui, c'est vraiment avec sa chaine que j'ai appris), mais aussi des vidéos gratuites de l'ESTP trouvables sur internet, et si tu veux aller plus loin Elephorm, voir autres contenus gratuits dispo ici et là (VillageBIM, Youtube, etc.) Après, je rejoins les réponses précédentes, à quelle fin ? Pour faire de la copro ? Tu seras au 100ème ... Pour faire des plans archi ? Là faudra que tu apprennes à faire des familles et aller vers des formations types archi je pense ...

La plupart des géomètres que je connais qui font du revit, on apprit en autodidacte ...

Pas sur que ma réponse t'ait vraiment aidé ... Mais si tu as des questions propres aux géomètres et Revit, j'ai fait 3 boîtes qui avaient des rapports différents à la modélisation. Après y'avait pas de réel approches BIM dedans. Je commence tout juste à faire du BIM dans ma carrière... ^^'
il y a environ 1 an
·
#14247
0
Votes
Annuler
Bonjour Vivien,

j'ai cherché "vidéo + bim + estp" sans trouver qqchose sur le net, as-tu plus de précisions ?
il y a environ 1 an
·
#14249
0
Votes
Annuler
;)
Sinon je conseille aussi MrHvidéo4u ;)
il y a environ 1 an
·
#14251
0
Votes
Annuler
Merci beaucoup pour toutes ces informations.

Effectivement avec l'expérience je me rends compte que j'arrive à m'améliorer, j'aurai aimé savoir des choses plus tôt et accélérer mon apprentissage mais on finit par y arriver.

Je pense compléter avec une formation elephorm sur les familles pour combler mes lacunes dans ce domaine et je pense que je pourrais ainsi être sereine sur mes maquettes.
il y a environ 1 an
·
#14252
0
Votes
Annuler
Hésite pas au besoin ;)
il y a environ 1 an
·
#14253
0
Votes
Annuler
Merci vivien :D
il y a environ 1 an
·
#14255
0
Votes
Annuler
http://magouille-etp.blogspot.com/p/tutoriels-revit.html

C''est moyennement "réglo" de proposer en téléchargement pirate les vidéos faites par quelqu'un d'autre.

Les liens de téléchargements et la chaine Youtube proposées dans ce lien utilisent frauduleusement les contenus payants issus des formations Elephorm animées par Didier Hoffman. Même si le contenu d'origine, sur Youtube, était gratuit au début, ce n'est plus le cas.

Pour en revenir au montage de la maquette à partir d'un nuage de points, et plus particulièrement sur "l'exploitation précise du nuage de points", vous pouvez bien sûr vous orienter sur une formation dédiée (par exemple la société Formalisa à Rennes, propose ce genre de formations, en présentiel ou à distance).
Vous pouvez aussi vous orienter sur des vidéos en ligne, et notamment comme vous l'évoquez, les formations et les ateliers de Didier Hoffman sur Elephorm, qui sont qualitatives.
Un complément pour les familles serait le livre "Les familles de Revit pour le BIM", de Vincent Bleyenheuft. Je ne l'ai pas lu et ne connais pas personnellement de lecteurs de ce livre, mais il a bonne presse.
Dans les faits, c'est surtout beaucoup de pratique qu'il faut, dès lors que vous avez un bagage minimum sur le logiciel. De la pratique et un cahier des charges clair de ce que vous souhaitez obtenir.

Et donc, j'en viens au point important que je souhaitais souligner, profitant de cette discussion pour l'évoquer à nouveau (j'en ai déjà parler dans une autre discussion, mais je ne sais plus laquelle).
Lorsque nous modélisons une maquette à partir d'un nuage de points, nous avons tendance à vouloir obtenir une précision ahurissante de l'ordre du centimètre voire moins. Or, cela à un impact parfois colossal sur le temps de production de la maquette. Il faut donc bien mesurer le gain apporté par une trop grande précision du modèle par rapport au coût et au temps supplémentaire que cela représente.
- Est-ce que cette précision apporte réellement une plus-value au modèle ?
- Est-ce que cette précision représente un impact délai/coût inférieur au gain délai/coût en exploitation de la maquette ?
- A quoi sert réellement cette maquette ?

S'il s'avère que l'usage est de quantifier les différents types de portes, de fenêtres, de mobiliers et autres équipements du projet, l'intérêt est très réduit.
Si l'un des usages prévus est la quantification de la surface de peinture ou de plaques de plâtre en vue d'une rénovation, quelle marge sur les commandes et les devis d'entreprises est prise ? suivant celle-ci, est-ce qu'une grande précision apporte réellement un gain sur le prévisionnel ?

J'ai eu l'occasion de travailler sur plusieurs projets d'envergure, avec notamment une précision demandée de l'ordre du centimètre (entre 5mm et 10mm de tolérance entre modèle et nuage de points).
Pourquoi pas ? Dans le cadre de l'exploitation/maintenance, l'un des objectifs était de pouvoir simuler différents aménagements intérieurs, sortir les surfaces de pièces, et quantifier les équipements et matériels du site.
Le client superposait notre modèle sur le nuage de point et nous retournait une remarque si un mur, un sol, un plafond, un toit ou une ouverture n'était pas posé exactement suivant le nuage de points.
Pour éviter ce genre de remarque, nous nous sommes retrouvés à faire des sols complexes, avec des formes de pente un peu partout pour simuler la déformée du sol. Idem pour les murs et les plafonds. Un travail titanesque, au regard de l'utilisation réelle faire de la maquette. Titanesque et coûteux.

Et cette notion de coût induit un second aspect, souvent oublié : Qu'en sera-t-il des modèles 3D créés pour des bâtiments neufs, en exploitation ? Actuellement se pose la question de la précision du modèle vis-à-vis d'un scan 3D. L’ultra-précision est souvent le choix fait.
Mais, lorsque un exploitant aura accès, pour un bâtiment neuf, à la maquette fournie en DOE, est-ce que cet exploitant/MOA demandera un scan de son bâtiment pour reprendre la maquette numérique et y intégrer les déformées du bâtiment, les décalages de cloisons inhérents à la pose, les faux-aplombs des murs, etc. ? Il est tout à fait probable que non. Il ne va pas payer pour quelque chose qu'il a déjà payé, d'une certaine manière.
Cela signifie que pour les futurs projets qui disposeront dès le début d'une maquette numérique, la précision du modèle sera sans doute inférieure à ce que nous allons produire pendant quelques années (mise en 3D à partir de scans 3D et non de plans 2D des existants).
Et si, dans la pratique, cette future précision suffit, quelle pertinence réelle y'a-t-il à chercher trop de précision à l'heure actuelle (à part gonfler les prix des prestations) ?
Ne serait-il pas plus opportun d'avoir une vision à long terme de nos métiers, en intégrant dès à présent les règles qui seront le bon usage de demain ?
il y a environ 1 an
·
#14256
0
Votes
Annuler
Bonjour François,

Je vous remercie pour cet échange. Effectivement c'est intéressant, de remettre dans le contexte comme vous venez de le faire, le sujet de la précision.

Je travaille principalement pour de la rénovation de bâtiment, et c'est vrai qu'il serait judicieux de passer plus de temps avec le client pour converser avec lui sur la précision et le niveau de détails qui sont réellement intéressants pour le projet, même si nous avons souvent du mal à convaincre. Vos arguments, vont je l'espère, m'aider pour la suite à convaincre les clients.

Il est sûr que des règles dès à présents seraient souhaitables mais c'est peu viable vu la diversité des projets...

Bonne journée
il y a environ 1 an
·
#14257
0
Votes
Annuler
C''est moyennement "réglo" de proposer en téléchargement pirate les vidéos faites par quelqu'un d'autre.


Je t'avoue que j'en savais rien, (j'ai pas revu les vidéo depuis longtemps (3-4ans) mais si tel et le cas, je vais éditer pour enlever le lien. En effet, ce n'est réglo.


Note en réponse à la suite de ton message qui est très pertinent : la précision. En effet, la travail peut vite devenir titanesque pour une maquette au cm... Il est important de cerner le besoin du client. Pour de la démolition (plan 100ème en général) ou encore de la surface ou encore pour un simple aspect visuel, allez jusque là ne serait profitable pour personne (perte de temps et d'argent).
il y a environ 1 an
·
#14269
0
Votes
Annuler
Bonjour Mme Piau,

Chez Géomédia nous donnons ce genre de formation Nuage de point dans Revit, de plus, il est bien sur possible de coupler sur le traitement des nuages de points dans Covadis et voir les avantages et inconvénients des différentes solutions.
Il est d'ailleurs bien souvent préférable selon le contexte de préférer une solution plutôt qu'une autre :
Nuage de point bâtiment : Revit
Nuage de point extérieur : Covadis voir Infraworks puis export IFC vers ou FBX vers Revit.

Je me tiens à votre disposition pour une démo ou information.

Cordialement
il y a environ 1 an
·
#14270
0
Votes
Annuler
Bonjour Lionel,

Je te remercie de ta réponse.
Je vais étudier la formation. As-tu un flyer ou un lien qui la détaille?

Merci
il y a environ 1 an
·
#14278
0
Votes
Annuler
Voici un programme type qui peut être détaillé et personnalisé.
Cordialement
Cette discussion ne contient encore aucune réponse.
Soyez le premier à y répondre !

Découvrez nos services

recrutement

Recrutement

En savoir plus

communication

Communication

En savoir plus

Publicité

Formation

En savoir plus

Hexabim

Se connecter