Connexion   Inscription

Questions & Réponses

  mardi 30 novembre 2021
  8 réponses
  553 vues
  Suivre cette discussion
Bonjour,

Je suis actuellement dans un bureau d'études fluides (Pôle électricité).

Nous avons décidé de nous lancer dans le BIM (sous REVIT) et j'ai donc suivi une formation par un organisme.

Je dois donc modéliser l'ensemble des appareillages électriques et y intégrer les symboles propres à notre chartre.

J'aimerais avoir vos retours d'expériences et savoir si vous êtres partis de zéro ou bien êtes partis de familles disponibles sur internet via des plateformes spécialisées (difficilement modifiables ou complexes à comprendre).

En vous remerciant par avance pour vos réponses.
il y a environ 8 mois
·
#16981
1
Votes
Annuler
Bonjour,
créer une prise ou un interrupteur n'est pas si difficile (pour une représentation 3D suffisante et pas trop complexe). un conseil: ne pas chercher l'ultra réalisme.
après libre à toi de repartir de familles dispo sur le net ( mais souvent remplies de parametres en tout genre).
le truc qu'il faut garder à l'esprit c'est la gestion de la représentation du symbole 2d:
- une annotation générique , qui du coup change de taille quand on passe du 100ème au 50ème (apd, puis pro/dce par exemple)
- un élément de détail, qui ne change pas de taille mais du coup doit être lisible dans les différentes échelles.

et bon courage aussi, car c'est du taf en perspective ;)
il y a environ 8 mois
·
#16983
1
Votes
Annuler
Bonjour,

C'est un travail fastidieux, et pas si évident que ça.
Comme le dit Mathieu, créer une prise n'est pas si difficile.
Ce que je trouve compliqué c'est les décisions qui en découlent:

- le niveau de détail 3D :
Contrairement au CVC où c'est beaucoup de réseaux, l'élec c'est plutôt plein d'équipements (ex sur un projet actuel : 1140 dispositifs d'éclairage).
Donc il ne faut pas faire de forme 3D trop complexes pour ne pas alourdir les maquettes lors de gros projets.
Mais il faut une représentation quand même réaliste pour que lors d'une coupe, on puisse distinguer un interrupteur d'un autre équipement.

- les éléments 2D :
Il y a 2 options pour moi : annotation générique ou élément de détail.
Je ne suis pas fan de l'annotation générique car si on réduit l'échelle, ça augmente l'annotation ce qui a pour effet d'avoir parfois une représentation 2D qui fait la taille de la pièce.
Travaillant généralement en 1/50, j'ai opté pour l'élément de détail.
De plus, nous avons parfois des équipements superposés donc il faut pouvoir décaler ces éléments 2D.

- les livrables/catégories :
J’entends par là les plans que l'on doit et ce qu'on veut voir dedans.
Ex :
- Luminaires dans la catégorie luminaires (facile)
- BAES dans la catégorie dispositif de sécurité?
- Intrusion dans la catégorie dispositif de sécurité ?
Comment avoir un plan avec luminaires et BAES sans l'intrusion (sachant que ces 2 derniers sont dans la même catégorie)
a/Un filtre pourquoi pas, donc il faut un paramètre à filtrer (à prévoir).
b/on met les BAES dans la catégorie luminaires. Ok mais si on veut dissocier le plan éclairage des BAES ?
c/autre solution...


Je ne sais pas quelle est la meilleure solution, je pense qu'il faut réfléchir aux besoins, voir les différentes possibilités et prendre une décision.
J'ai pour ma part fait des choix sur lesquels je suis revenu plus tard.



[...]et savoir si vous êtres partis de zéro ou bien êtes partis de familles disponibles [...]


Et pour répondre a cette question, un peu des 2. J'ai commencé par n'utiliser quasiment que des familles téléchargées pour aller vite à l'implantation et voir ce qui était bien ou pas.
Il y a toujours un travail à faire dessus et parfois c'était plus simple pour moi de créer ma propre famille.

En tout cas, je te souhaite bonne chance.

P.S: Ceci n'est que mon avis/ressenti en fonction des projets que j'ai eu à gérer. Et désolé pour le pavé, je voulais mettre en avant les différentes "contrariétés" que j'ai rencontré.
CLEMENT BARBEREAU selected the reply #16983 as the answer for this post — il y a environ 8 mois
CLEMENT BARBEREAU revoked the reply #16983 as the answer for this post — il y a environ 8 mois
il y a environ 8 mois
·
#16984
0
Votes
Annuler
Bonjour Mathieu et Jérôme,

Tout d'abord je tenais à vous remercier pour vos retours d'expériences sur le BIM et la création des objets en 2D et 3D.

J'ai bien compris qu'il y avait des compromis à réaliser entre la rendu 3D et 2D sur un projet.

De plus je me suis bien rendu compte que les familles des constructeurs sont très bien développée mais très compliqué à comprendre l(la manière dont elle sont construites).

En vous remerciant encore pour vos réponses.
il y a environ 8 mois
·
#16985
1
Votes
Annuler
Bonjour,

En effet une modélisation réaliste sera contreproductive car générant bien trop de polygones (fichier très lourd) pour un intérêt BIM quasi inexistant.

Est-ce réellement utile de modéliser les interrupteurs ? Est-ce requis à la collaboration avec les co-traitants ? Il faut leur demander ! En général les chemins de câble et les réseaux CVC sont les seuls éléments de réseau modélisés sauf projets liés à la santé ou à des équipements de type piscine par exemple.

Bon courage !


Christophe FORTINEAU

Consultant, AMO BIM et formateur openBIM
il y a environ 8 mois
·
#16986
0
Votes
Annuler
Bonjour,

En effet représenter les interrupteurs n'a pas un grand intérêt collaboratif.
Néanmoins aujourd'hui je considère REVIT au même titre qu'AUTOCAD.
Et je trouve dommage de gérer les chemins de câbles (et les réservations) sur un logiciel, et les implantations sur un autre.

J'ai donc fais le choix d'implanter tout mon matériel sur REVIT, et même d'y intégrer mes plans de câblages.
Depuis peu je fais aussi certains synoptiques.
Comme ça mes maquettes élec contiennent vraiment un max d'information.
Ex pour le ssi j'ai mes adressages, mon bus, mon synoptique, ...
Pour mes RJ, j'ai une estimation de chaque longueur avec une numérotation intelligente de mes terminaux.
etc etc....


Et autocad me sert pour la gestion des schémas.

En fait même si ça n'apporte pas "beaucoup" de tout implanter sur maquette, l'intelligence de REVIT comparée à Autocad est un gros atout.
il y a environ 7 mois
·
#17048
0
Votes
Annuler
Bonjour Jerome

Concernant tes synoptiques, sont ils interactifs avec les plans de SSI et VDI ? Reprennent ils les memes familles ?

Cordialement
il y a environ 7 mois
·
#17051
0
Votes
Annuler
Bonjour,

Pour le VDI :
Je n'ai pas de synoptique sur une vue de dessin. J'ai mes familles implantées/raccordées et des nomenclatures.
Donc oui c'est interactif dans le sens ou si je modifie une position ou un paramètre la nomenclature se met à jour.

Pour le SSI :
Non ils ne sont pas interactif (à part la nomenclature). Car mon raccordement se fait bien avec des familles, mais le synoptique je le génère avec les éléments de détails dans une vue de dessin.

Rien ne permet aujourd'hui dans Revit d'avoir une "liaison" avec une vue de dessin.

Néanmoins j'intègre l'ID (de l'élément 3D implanté dans ma maquette), dans mon élément de détail du synoptique.
Comme ça je peux modifier une information dans mon synoptique et via un dynamo "injecter" ces modifications dans mes familles implantées, ou inversement.
Je suis encore en phase développement mais ça me fait quand même gagner du temps et ça m'évite d'avoir à saisir plusieurs fois mes modifications.
Par contre si je change l'ordre de raccordement de mes équipements, je ne sais pas modifier le synoptique en mode automatique. Dans ce cas là je régénère juste le bus correspondant pour me retrouver avec le bon ordre des symboles.
il y a environ 7 mois
·
#17082
0
Votes
Annuler
Bonjour,

Si on ne rentre pas dans le détail, alors je n'ai pas grand chose à rajouter à ce qui a été dit.

Mais comme la question initiale concernait le fait d'avoir utilisé ou non des familles téléchargées depuis internet, en ce qui me concerne, j'ai préféré modéliser 100% de mes familles.

Rien ne vient d'internet pour une raison toute bête : L'uniformisation de la manière d'utiliser, de placer et de renseigner chaque objet.

En effet, il s'agit de voir plus loin que la simple représentation des objets. Il faut aussi s'interroger sur l'usage qui est fait du modèle que nous livrons, en fin de chantier.
Et proposer au client une maquette qui contient 10 types d'interrupteurs, dans 3 langues différentes, avec 5 jeux de paramètres spécifiques rend tout simplement cette maquette inexploitable.

Ne perdez jamais de vue que les plans que vous produisez et, surtout, la maquette que vous fournissez, vous les créez pas pour votre simple plaisir fugace, le temps d'un projet, vous le faites pour vos équipes de montage sur site et pour une MOA qui va devoir l’exploiter des années durant !

Demandez-vous comment l'exploitant peut utiliser votre modèle et ce qu'il doit en extraire et vous aurez la réponse à comment modéliser.
Cette discussion ne contient encore aucune réponse.
Soyez le premier à y répondre !

Connexion