HEXABIM se prépare pour la rentrée !

« Maquette Numérique »

Revenir au portail thématique
  1. Thibault Masson
  2. Maquette numérique et logiciels BIM
  3. vendredi 24 mai 2019
  4.  Suivre par E-mail
Bonjour,

J'aimerais avoir votre avis sur la modélisation de bardage dans Revit. Jusqu'alors nous utilisions plusieurs murs car cela permet d'utiliser la fonction "modifier le profil", et ce uniquement pour le bardage. En effet, le bardage peut être très variable sur une même façade, alors que le mur structurel, lui, est le même.

Je m'interroge sur la pertinence de changer de méthode et d'utiliser les options de "modification de la composition verticale" des murs:

Point + : Modélisation plus "BIM" d'après moi, en ne modélisant qu'un seul mur
Point - : Nécessite de créer un type de mur dès que l'épaisseur change; nécessite de scinder le mur dès que la hauteur du bardage change

Sur la capture ci-joint, l'idée est d'utiliser la poignée pour gérer la hauteur du bas du bardage (en rouge).

Quels sont vos retours d'expérience à ce sujet?

Cordialement,

Thibault MASSON
Pièces jointes
Réponse acceptée Pending Moderation
1
Votes
Annuler
Bonjour,

Réaliser un seul mur, multicouche donc, n'est pas "plus BIM" que modéliser deux murs distincts.

Si l'on considère le BIM comme ce qu'il devrait surtout être un moyen de créer une base de données sémantisée, exhaustive et unique d'un projet (sous forme de maquettes et/ou de base de données comme le CoBie), alors il est plus pertinent de créer deux murs séparés car dans la pratique c'est bien deux objets distincts qui seront montés sur site. Ce n'est donc pas un point positif "BIM" que de faire un mur multicouche. Il n'est pas négatif non plus car cela dépend de votre rôle, de la phase du projet et de l'utilisation réelle qui sera faite ou prévue de la maquette finale.

De plus, vous le précisez vous-même, travailler avec un seul mur incluant le mur structurel et le bardage induit la création de multiples types de murs. Le problème est donc simplement déplacé ailleurs dans la méthode de modélisation.

Si vous devez faire "ressortir" le bardage dans le modèle (en phase PRO ou EXE par exemple), il est alors préférable de séparer les deux murs. Le bardage peut alors être dimensionné, renseigné, modifié, quantifié, exporté, etc. indépendamment du mur porteur, créant ainsi un modèle 3D plus précis et qui tient mieux compte de la réalité constructive.

Par ailleurs, cela vous permet de réaliser le bardage par d'autres moyens qu'un mur de base, comme par exemple en utilisant une famille paramétrique créée pour cela, des murs empilés ou des murs-rideaux aux allures de bardage.

Il faut donc vous demander quels sont les enjeux pour vous et votre société, par rapport à votre mission mais aussi comment devra être exploitée votre maquette après sa livraison et par qui.

Avantages et inconvénients de deux méthodes (liste à compléter au gré de l'humeur:) )

Mur composé (multicouche)
Les + :
- Modélisation rapide dans le cas d'un bardage basique (une seule épaisseur constante)
- Modification facile
- Percement des couches représentant le bardage par une ouverture dans le mur (porte, fenêtre, réservation, etc.)

Les - :
- Modélisation laborieuse dans le cas d'un bardage complexe (plusieurs épaisseurs, hauteurs, formes, etc.)
- Multiplication des types de murs
- Quantification laborieuse et moins précise
- Non représentatif de la réalité
- Difficile à exploiter pour certains intervenants
- Complexification de la synthèse des modèles TCE de plusieurs sociétés (doublons de murs)
- Agréation de Master BIM fastidieux

Usage :
- Solution plutôt préconisée dans les premières phases d'études pour accélérer le calcul de surface, de ratio et sortir un premier modèle de présentation.

Murs séparés :
Les + :
- Modélisation rapide dans le cas d'un bardage complexe (plusieurs épaisseurs, hauteurs, formes, etc.)
Modèle exhaustif et précis
- Indépendance des objets
- Réalité de la modélisation
- Facilité de communication et d'utilisation du modèle
- Agrégation du Master BIM facile
- Possibilité de phasage indépendant (notamment en utilisation ultérieure de la maquette)

Les - :
- Modélisation longue dans le cas d'un bardage basique (une seule épaisseur constante)
- Gestion des ouvertures pas automatique

Usage :
- Solution à adopter à partir du moment où le projet est bien défini ou lorsqu'il faut retourner des quantités/détails précis.
- Solution à adopter en phase DOE car chaque société fournit son modèle.

Axe de réflexion

Fort de ces avantages et inconvénients en tête, rappelez-vous que la décision finale dépend de plusieurs facteurs. Tenez compte de la phase d'étude, du niveau de maturité du projet, du coût matériel, humain et financier que cela représente pour vous et votre société certes mais aussi pour l'ensemble des intervenants qui peuvent être amenés à exploiter votre maquette, d'une manière ou d'une autre.
Ayez toujours à l'esprit l'usage qui sera fait de la maquette et les critères de modélisation qui seront imposés lors du processus de création, jusqu'à la livraison du DOE. S'il est demandé, au final, que chaque lot réalise son ouvrage et que la maquette doit permettre de prévoir facilement et rapidement des rénovations, des réhabilitations ou une extension, alors il faut privilégier les objets séparés dans les livrables finaux.
Réponse acceptée Pending Moderation
0
Votes
Annuler
Bonjour,

Merci pour cette réponse exhaustive.

Je confirme les avantages et inconvénients que vous citez ci-dessus.

Concernant les solutions alternatives:
- le mur-empilé nécessite la création d'autant (voir plus) de types différents par rapport à l'utilisation de mur de base (comme je l'indiquais, les options de modification de la composition verticale permettent de gérer les hauteurs de chaque couche par occurrence de mur)
- le mur-rideau permettra un rendu plus réaliste, certes, mais ce n'est pas forcément l'objectif pour le moment
- la famille paramétrique (adaptative ou non) permettra de gérer les cas particuliers

Lorsque j'indiquais "plus BIM", c'était aussi pour l'insertion des menuiseries/ouvertures dans un mur multicouches qui se fait plus proprement que dans des murs séparés. Mais nous pouvons gérer cela au cas par cas.

Quoi qu'il en soit, je pense que nous allons rester sur notre méthodologie en murs "séparés", qui me semble la méthode la plus adéquate, réaliste et rapide.

Merci pour votre retour, c'est exactement ce que j'attendais :D

Cordialement,

Thibault
Réponse acceptée Pending Moderation
0
Votes
Annuler
100% d'accord avec François.

A savoir qu'il existe des outils pour se faciliter le travail de la gestion des murs, comme SmartWall d'Agacad, qui permets de séparer un mur multicouche en murs séparés (payant, bien sûr).

En ce qui concerne le bardage, un profil en relief sur un mur devrai faire l'affaire, reste à voir comment en extraire des quantités...
Ou alors le but est purement graphique et il faut utiliser les quantités du mur hôte.


Cette discussion ne contient encore aucune réponse.
Soyez le premier à y répondre !

Visiter le Portail Thématique

« Maquette Numérique »

Découvrir plus de Discussions

Vous n'avez pas trouvé de réponses à votre problématique ? Demandez à la communauté !