Seriez-vous prêt(e) à recommander HEXABIM à vos collègues et confrères ?

Rappels sur le BIM ou la MDB au Québec : les 7 étapes et conseils pour se lancer dans l'aventure - Partie 2

les-7-tapes-et-conseils-pour-se-lancer-dans-laventure

Se lancer dans le BIM, c’est une aventure, mais tous ceux qui s’y sont aventurés et en ont compris les enjeux, et ne veulent plus revenir en arrière ! Réaliser un projet en BIM de niveau 2 est différent de l’approche traditionnelle et comporte différentes étapes que vous devez prendre en considération avant de vous engager :

 

1. La volonté d’implication de la gouvernance de votre entreprise à vouloir s’impliquer dans le processus BIM

En s’engageant dans ce processus, certaines de vos façons de faire vont devoir changer et ce n’est pas toute l’entreprise qui devrait s’engager dans un premier projet, il faut apprivoiser cette approche. Cependant, le message de l’engagement de la direction se doit d’être clair, car le changement demande de l’effort, mais aussi de la conviction.

 

2. Sélectionner sur le volet, parmi vos collaborateurs, ceux qui sont prêts à s’investir dans ce type de projet et dans la formation que cette approche implique. Dans un processus BIM, il est tout aussi important d’apprendre à utiliser de nouveaux logiciels, que d’avoir une vue d’ensemble du processus. À ce sujet, il vous faudra penser à qui sera formé et à quel niveau. Pour vous aider, différents types de formations existent présentement sur le marché :

a. La formation destinée aux gestionnaires d’entreprise où on y apprend la logique et le fonctionnement d’un projet BIM incluant l’aspect contractuel d’un tel projet sans nécessairement qu’il y ait de formation sur un logiciel en particulier

b. La formation destinée aux utilisateurs de logiciels BIM où il est important d’acquérir les compétences nécessaires à la maîtrise des outils de modélisation 3D, mais aussi d’acquérir les concepts liés à la collaboration d’un projet BIM incluant les logiciels rattachés à cette approche collaborative. Cette formation, généralement, peut prendre 2 aspects, soit :

i. Cours du soir, souvent à raison de deux soirs semaine. Cette formation étant habituellement structurée afin d’englober tous les concepts nécessaires à l’opération de logiciels BIM

ii. Formation en entreprise. Ce type de formation est habituellement plus personnalisée en fonction des besoins précis de l’entreprise et du niveau de connaissances des ressources formées

 

3. Sélectionner votre champion ou bien votre « Coordonnateur BIM » qui supervisera l’implantation de l’approche BIM dans votre entreprise. C’est cette personne qui établira les liens et les ponts entre l’équipe votre entreprise et les autres intervenants dans les projets BIM que vous réaliserez.

 

4. Comprendre les attentes du client dans sa volonté de réaliser un projet selon une approche BIM

Pendant un certain temps, certains appels d’offres exigeaient que le projet soit BIM sans vraiment que le donneur d’ouvrage comprenne parfaitement toutes les implications d’une telle approche. Cependant, de plus en plus, les donneurs d’ouvrage maitrisent les concepts et s’impliquent dans la réalisation du plan de gestion BIM et y indiquent clairement les finalités attendues.

 

5. Décider du niveau de votre implication dans votre premier projet BIM

Certains décident de se limiter qu’à une partie du projet tel que la salle de mécanique ou bien limiter leur investissement à une seule discipline. Cette approche, la plupart du temps, permet à l’équipe attitrée à un nouveau projet BIM de se faire la main et de développer des méthodes de travail optimales en fonction de l’ampleur du projet tout en permettant de mettre en pratique les connaissances et compétences acquises durant leur formation préalable.

Chose certaine, il y a dans la phase de transition une perte de productivité à prévoir. Cependant, après quelques mois, la productivité retrouve son chemin et généralement, elle est plus grande après le processus d’adoption de par l’acquisition de nouvelles compétences de l’équipe BIM. Du moins, c’est ce que démontrent des études européennes où l’implantation du BIM est en avance sur nous au Québec.

 

6. Réaliser le suivi et/ou la surveillance de chantier à l’aide d’outils BIM

Maintenant, il est possible avec une tablette d’effectuer une visite de chantier, repérer les déficiences, en prendre une photo, la documenter et l’envoyer directement à l’entrepreneur et en CC à tout autre intervenant concerné. De son côté, l’entrepreneur corrige la déficience, en fait la preuve via une photo ou autres documents pertinents, toujours à partir d’une tablette, et ce, directement sur le chantier. Ce qui améliore grandement le processus global d’acceptation des travaux en cours et finaux.

 

7. Faire un bilan de votre premier projet BIM afin de cibler les failles et les bons coups, ceci afin d’optimiser le travail de votre nouvelle équipe BIM.

 

En suivant ces quelques conseils, vous vous rendrez vite compte que ce qui fait le succès d’un projet BIM, c’est la collaboration.

Pour sa part, la SQI (selon une présentation faite lors d’une séance du Groupe BIM Québec au printemps 2016) vise, avec une approche BIM à :

  • Une diminution des coûts de projet de l’ordre de 3 à 10% selon l’ampleur du chantier
  • Une réduction de plus de 50% des reprises de chantier
  • Une réduction de 7 à 19% des délais de réalisation des travaux
  • Une réduction des efforts de capture et de gestion de l’information pouvant représenter jusqu’à 5% des coûts de projet

Ce qui est non négligeable !


Lire la partie 1 : Le BIM au Québec, ses 7 dimensions et 3 niveaux



Notez cet article:
1
Le BIM en R&D avec Marc Esposito : De la conceptio...
Rappels sur le BIM ou la MDB au Québec, ses 7 dime...

Articles en relation :

 

Commentaires (0)

Pas de commentaires pour l'instant, soyez le premier à commenter !

Ajouter un commentaire

(Mode invité)
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement

S'abonner au journal du BIM

0
Partages
Ce site utilise des cookies. En continuant à parcourir le site, vous acceptez notre utilisation des cookies.

Nous-rejoindre ultérieurement ?