7 minutes de temps de lecture (1339 mots)

De l'étude à la réalisation avec Aconex, la plateforme collaborative des Maîtres d'ouvrage et BIM managers

Couverture-aconex-Hakim-Fagouli
Aujourd'hui nous avons le plaisir d'échanger avec Hakim FAGOUL, directeur commercial d'Aconex France partenaire HEXABIM. Cette solution internationale à 6 millions d'utilisateurs​ dans le monde et qui s'est implantée depuis peu en France (2016). Nous découvrirons dans cette interview la plateforme collaborative Aconex, son origine, son fonctionnement, ses principales fonctionnalités, son potentiel dans les différentes phases de projets ainsi que quelques uns de leurs projets en France.

Fondées en 2000, Aconex est l'une des plus anciennes plateformes et solutions orientée projet ! Pourriez-vous nous parler de son évolution ?

D'origine australienne, Aconex s'est, dès sa création, focalisé à l'international, au service de la construction et de l'ingénierie. Très à l'écoute de ses clients, Aconex a su faire évoluer son offre suivant les besoins de ses utilisateurs, des orientations majeures du marché, ainsi que de l'évolution technologique du numérique.

Aconex se positionne en tant que plateforme de gestion de projet qui permet la collaboration de toutes les personnes qui contribuent à un projet et fédère l'intégralité des données du projet. De la phase études de faisabilité à la phase travaux, en passant par les appels d'offres, Aconex couvre tous les besoins de stockage, de partage, de diffusion, d'approbation des documents et toutes autres informations qui sont générées lors de l'exécution d'un projet.

Que propose Aconex comme solution autour du BIM et quelles sont ses particularités par rapport aux différentes plateformes qui existent aujourd'hui ?

Aconex considère le BIM comme le point d'entrée de la bonne exécution d'un projet de construction. Par conséquent, l'utilisation d'Aconex met le BIM au cœur du projet. En phase études, la gestion de la maquette dans Aconex permet d'acter toutes les décisions fonctionnelles et techniques émanant de toutes les parties prenantes. En phase travaux, la bonne coordination des maquettes BIM est le premier aspect à surveiller pour s'assurer du respect du planning.

A ce jour, seul Aconex assure cette cohérence d'avancement des maquettes BIM, des plans d'exécution et des procédures de visas.

Qui peut utiliser votre plateforme ? BIM managers ? Maîtres d'ouvrage ?

Le BIM est accessible par tous à travers la plateforme collaborative Aconex. Par un simple navigateur web, la Maîtrise d'ouvrage accède directement à la maquette en visualisation et en annotation. Elle peut ainsi relever des changements de scénarios, faire des demandes d'informations ou des demandes de modifications formelles.

Le BIM Manager, comme que les bureaux de conception, ont ainsi un véritable outil de suivi et de gestion des clashes, avec une visibilité précise sur ce qu'il reste à faire pour que la maquette soit considérée comme validée.

En réunion de travail (études ou chantier), Aconex est utilisé lors des revues de maquette. Les maquettes sont accessibles d'une manière fluide et rapide quelle que soit leur taille. Des points de vue de détail de la maquette peuvent être préparés à l'avance pour être discutés en séance. Lors de ces revues de projet, les actions correctives sont actées et distribuées à chacun.

Les intervenants sur le chantier accèdent également, via leur tablette, à la maquette BIM et à toute la documentation associée aux objets.

Toutes ces activités liées au BIM sont horodatées et tracées dans la plateforme Aconex. Elle génère des rapports de pilotage permettant un suivi précis de l'avancement et la prise en considération de toutes remarques.


Quelles sont les principales utilités pour les BIM managers justement, désormais les pilotes des projets de construction ?

Avec Aconex, les BIM managers deviennent de véritables pilotes de leurs activités en s'appuyant sur des fonctions leur permettant de suivre précisément l'avancement des clashes et autres remarques.

A partir de Navisworks ou autres solutions équivalentes, ils créent leurs clashes et Aconex leur permet de piloter les dates butoir de résolution à respecter pour que la maquette soit finalisée dans les temps.

L'équipe de BIM managers officialise enfin la qualité de la maquette à travers une procédure de visas de « synthèse ».

C'est ainsi que le BIM manager se retrouve, grâce à Aconex, en première ligne concernant le respect du planning. Si la qualité de la maquette est validée dans les temps, les plans d'exécution et les visas respecteront également le planning.


Vous avez adopté le concept « CDE ou common data environnement » sur votre plateforme, pourriez-vous nous dire un peu plus ?

La plateforme Aconex est bien un CDE puisqu'elle fédère toutes les informations tout au long du cycle de vie du projet. Au-delà de la coordination des études décrites ci-dessus, Aconex permet : 

  • de préparer et transférer la maquette BIM pour l'exploitation ;
  • d'intégrer la gestion budgétaire du projet ;
  • d'accéder à la maquette sur le terrain pour relever des incohérences et gérer les points de contrôle ;
  • de supporter numériquement toutes les procédures contractuelles (gestion des marchés ou Contract Management)
C'est bien en véritable CDE qu'Aconex se positionne en support des projets, permettant à ses clients de gagner en productivité et de diminuer leurs risques. Des études internationales comme celle de McKinsey* montrent bien l'importance du numérique portée par les CDE dans la gestion de projet avec des gains économiques et de temps de 5 à 10% sur les thèmes du collaboratif, de la gestion de contrat, de la conception, de l'ingénierie et de l'exécution sur chantier.

CDE - scottishfuturestrust.org.uk

Avez-vous des projets en France dans lesquels Aconex est utilisé ?

Aconex est présent en France depuis avril 2016 avec le rachat de Wapp6 du groupe européen Conject. Aconex a rencontré un succès immédiat en France et supporte à ce jour une centaine de projets en France comme la piscine Pierre de Coubertin à Clermont-Ferrand, le centre de recherche national contre le cancer à Astana au Kazakhstan – deux projets BIM –, ou encore le réseau très haut débit en Alsace, le déploiement entreprise chez Auxitec, le campus SFR...

Dans le monde, Aconex est utilisé par plus de 70 000 sociétés, soit plus de 6 millions d'utilisateurs.


Aconex a été racheté récemment par le géant du secteur informatique Oracle, cela impactera t-il le développement de la plateforme ?

La numérisation du marché de la construction présente un potentiel d'évolution très important. Il est tout à fait normal que ces marchés verticaux intéressent les géants du numérique tels qu'Oracle. Cette consolidation du marché permettra surtout de répondre plus effacement aux nombreuses attentes des utilisateurs qui nécessitent une couverture fonctionnelle toujours plus grande et une capacité de développement très forte.


Quels sont vos futurs axes de développement autour du BIM ?

Aconex est présent dans toutes les associations internationales liées au BIM. Soucieux de répondre au plus près des évolutions du marché, Aconex se focalise, en 2018, sur les fonctions avancées pour la coordination du modèle BIM et sortira divers plugins avec les solutions de conception, les premiers étant Navisworks et Revit. D'autres suivront dans l'année.


BIM WORLD arrive dans quelques jours, qu'avez-vous prévu pour cet événement majeur du BIM en France ?

En avant-première lors du BIM WORLD, Anonex devrait présenter son plugin bidirectionnel avec Navisworks qui facilite la gestion des clashes. Les BIM managers verront également les nouvelles fonctions de pilotage des clashes leur permettant de respecter les délais du projet.

Maîtrises d'ouvrage, MOE et entreprises sont invitées à découvrir comment Aconex intègre pleinement le BIM dans la gestion de projet avec des fonctions de revues de maquettes, gestion de versions des maquettes en lien avec les plans, processus de workflows pour la validation de maquette et des plans, gestion de contrat en lien avec les modifications de la maquette, et bien d'autres aspects fonctionnels à découvrir. (Stand BIM WORLD 231)

Un dernier mot ?

« Nous avons passé la phase d'expérimentation des projets en BIM qui perdure depuis 5 ans et rentrons maintenant dans une nouvelle phase où le BIM va réellement contribuer à rentre la gestion de projet plus efficace et plus rentable, à conditions d'orchestrer toutes les solutions existantes pour répondre à des problématiques bien identifiées et de s'assurer de l'adoption des utilisateurs ».


Un grand merci Hakim pour pour toutes ces informations.

Au plaisir de vous croiser à BIM World !


Hakim Fagoul
Directeur commercial d'Aconex France
Exerce ses fonctions sur le marché du numérique pour la construction depuis plus de 13 ans

+33 1 79 84 17 60 - commercial-france@aconex.com
www.aconex.com



Envoyer cet article à
quelqu'un ?
Merci de saisir son adresse e-mail pour lui envoyer l'article.
(Aucun e-mail ne sera envoyé en dehors de cette invitation)



0
BIM World 2018 : maturité, nouveautés et tendances...
Solutions, Services et Équipements BIM : 11 stands...

Sur le même sujet:

 

Commentaires (0)

Pas de commentaires pour l'instant, soyez le premier à commenter !

Ajouter un commentaire

  1. (Mode invité)
Pièces jointes (0 / 5)
Partager votre emplacement


HEXABIM © 2018

vide


0
Partages