Visionner les web-conférences HEXABIM

Nous sommes +16 000 professionnels du BIM !

Rejoignez-nous >
  • Accueil
  • Blog
  • Maîtres d'ouvrage et digitalisation du patrimoine, interview avec Christophe Lheureux chez Immobilière 3F
4 minutes de temps de lecture (742 mots)

Maîtres d'ouvrage et digitalisation du patrimoine, interview avec Christophe Lheureux chez Immobilière 3F

Christophe-Lheureux

Directeur délégué à l'Innovation et au Bâtiment Intelligent, BIM Influenceur 2019, Christophe Lheureux s'est prêté au jeu de l'interview pour HEXABIM. Vous découvrirez son parcours, son ambitieux projet de digitalisation du patrimoine bâti au sein de l'Immobilière 3F, ainsi que sa vision du BIM pour ces prochaines années, en tant que gestionnaire et maître d'ouvrage. Un portrait authentique d'une personnalité passionnée par le BIM.  


Christophe Lheureux vous êtes directeur délégué à l'innovation et aux bâtiments intelligents chez Immobilière 3F, vous faites partie du top 10 des BIM Influenceurs 2019, vous êtes ingénieur de formation. Parlez nous de votre parcours :

Je suis directeur délégué à l'innovation chez Immobilière 3F depuis maintenant cinq ans, principalement chargé de déployer et d'animer notre feuille de route. J'ai un parcours un peu atypique dans le métier, je ne suis pas un enfant né sur le chantier, je n'ai pas fait mes d'armes sur les chantiers, ni dans les bureaux d'études. A la base, je suis ingénieur généraliste, arrivé sur le marché de l'emploi en 1992 au moment de la guerre du Golfe, où il était parfois difficile de trouver un premier emploi pour un jeune ingénieur. Le hasard a voulu que j'intègre une société de conseil en organisation et systèmes d'information, pendant une dizaine d'années. J'y ai appris des pratiques et méthodes qui me sont encore fort utiles aujourd'hui.

En 2001, là aussi un peu au hasard des rencontres, j'arrive chez Immobilière 3Fau poste de responsable organisation. J'ai beaucoup œuvré, pour la mise en place d'une démarche qualité selon les principes de la norme ISO 9001, entre 2015 et 2016, là aussi des choses qui me sont encore fort utiles aujourd'hui, le BIM s'inspire de ça. En 2014, j'arrive sur ces sujets de maîtrise d'ouvrage, notre DG de l'époque me confie le lancement de la démarche BIM chez 3F, convaincu qu'un maître d'ouvrage et gestionnaire comme nous ne peut passer à côté de ce qui est en train de se jouer dans le secteur de l'immobilier et de la construction, à savoir, l'arrivée du numérique (...) En 2015, j'accepte de relever ce défi et j'ai à cœur, depuis cinq ans, de promouvoir, développer et accompagner les équipes pour qu'elles s'approprient ces approches BIM. (...)

Christophe Lheureux, vous venez nous dire que vous avez engagé un grand projet au niveau de la digitalisation du parc existant, pouvez-vous nous en dire plus ?

C'est un très gros projet que nous allons lancé en 2015, (…) à savoir la digitalisation de 110 000 logements en Ile de France. (…)

Aujourd'hui, trois ans après, là où en 2017 nous n'avions numérisé que lepatrimoine de la Seine-et-Marne, à savoir 6 500 logements, aujourd'hui nous avonsmodélisé prêt de 90 000 logements, ce qui représente 6 millions de mètres carrésque nous avons redessiné et modélisé (…).

Nous sommes partis des plans, car économiquement c'est la solution la plus viable, compte tenu de la taille de notre parc (…).

Nous avons procédé à une enquête auprès de nos personnels de proximité pour collecter les données manquantes (…). Donc, d'un côté les plans, de l'autre côté des données techniques : tout cela a constitué ce qu'on appelle le dossier patrimonial (plans + données) qui est la donnée d'entrée pour pouvoir modéliser. (...)

En tant que BIM Influenceur et fort de votre parcours et de votre expérience, partagez-nous s'il vous plaît votre vision du BIM pour ces 3 prochaines années :

Sur le BIM gestion je suis assez confiant (…).

A contrario, c'est plutôt sur l'aspect conception et construction que je m'interroge (…). Du pic initial avec l'enthousiasme des débuts, il y a ensuite une redescente, où finalement on constate que la promesse initiale n'est pas au rendez-vous et puis ensuite une période de stabilisation. Je pense qu'on en est, à l'échelle de la filière aujourd'hui, dans cette phase de redescente. Il est vrai que le BIM français est une chose assez récente, on a l'habitude de dire que l'année zéro du BIM c'est 2014 (…).(La suite en vidéo)

Merci Christophe Lheureux de nous avoir partagé votre vision en tant que gestionnaire et maître d'ouvrage, je vous laisse parole pour clôturer :

Je crois beaucoup au fait de partager. Dès 2015, on a été dans cette posture de communiquer, d'expliquer, de montrer ce que nous faisons, parce qu'on pense que c'est vraiment comme ça que l'on va réussir à faire en sorte que cette innovation qui est le BIM, se diffuse dans la communauté et dans la ville.


3

Sur le même sujet:

 

Commentaires (1)

This comment was minimized by the moderator on the site

Merci pour cette vidéo ! ( de vous passer de la musique une prochaine fois ...)

sam dunn
Vous n'avez pas la permission de voir les pièces jointes
Pas de commentaires pour l'instant, soyez le premier à commenter !

Ajouter un commentaire

  1. (Mode invité)
Pièces jointes (0 / 5)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?

By accepting you will be accessing a service provided by a third-party external to https://www.hexabim.com/

REJOIGNEZ +17 000 ADHERENTS !

Pas encore adhérent au réseau HEXABIM ? Plus de 17 000 professionnels ont rejoint la plateforme pour s'informer, apprendre et échanger autour du BIM et de la transition numérique.

L'adhésion est totalement gratuite, il suffit de demander votre invitation ci-après pour vous inscrire et accéder par la suite à toutes les ressources de la plateforme !

Découvrez les services Hexabim

recrutement

Recrutement

En savoir plus

Publicité

Publicité

En savoir plus

communication

Communication

En savoir plus

Hexabim

Se connecter