Visionner les web-conférences HEXABIM

Nous sommes +16 000 professionnels du BIM !

Rejoignez-nous >
  • Accueil
  • Blog
  • 12 questions et réponses autour de la certification AS-BUILT et le DOE numérique avec Stéphane DUFOUR
4 minutes de temps de lecture (777 mots)

12 questions et réponses autour de la certification AS-BUILT et le DOE numérique avec Stéphane DUFOUR

Couverture-article

Vous avez été nombreux à suivre avec intérêt la web-conférence "Certification AS BUILT pour un vrai DOE numérique" présentée par notre invité Stéphane DUFOUR, Responsable BIM chez Bureau Veritas. De nombreuses question ont été posé lors de ce rdv dont une bonne partie qu'on pas pu traiter en live, voici donc les réponses à toutes les autres questions qu'on a transmis à Stéphane entre temps.


1. Les DOE traditionnels 2D sont trop souvent peu, voire pas consultés. Qu'espérer d'un DOE IFC dépourvu de lien dynamique avec les livrables 2D ?

Les DOE sont souvent utilisés par les services d'études graphique des hôpitaux, préfectures, …et ils sont mis à jour sur toute la durée de vie du bâtiment mais je suis d'accord les DOE 2D sont souvent mis au placard et c'est bien dommage. Il ne faut pas reproduire ces mêmes écueils avec les livrables 3D. Des systèmes de gestion type Abyla Stéréograph et bien d'autres proposent d'exploiter les maquettes IFC mais sont dans l'obligation de « nettoyer » la donnée, il faut que cela change. Les gestionnaires de patrimoines ne doivent plus payer pour retravailler les soient disant DOE numériques pour lesquels ils ont déjà payé. L'intérêt de notre certification c'est d'espérer des DOE IFC de qualité permettant d'être exploités efficacement et faciliter l'émergence de nouveaux outils.


2. Etes vous en cours de rédaction d'un guide de bonne modélisation des informations demandées pour le DOE?

On y pense mais le temps nous manque. Nous avons cependant des référentiels que nous proposons à chacun de nos nouveaux clients. Il y est question de paramètres liés à la maintenance ou des systèmes de codification.


3. Quels sont les lots que vous contrôlez ?

Si nous avons les maquettes et que notre client le souhaite nous pouvons toutes les contrôler.


4. Est-ce la maîtrise d'œuvre qui fournit la maquette DOE ou les entreprises ? Une maquette projet ou une maquette par lot ?

Généralement c'est le BIM management ou la cellule de synthèse qui nous fournit les maquettes métiers que nous assemblons sur notre plateforme. Mais nous pouvons les récupérer également du MOA ou directement sur une plateforme si celles-ci sont correctement géoréférencées.


5. Une connexion 4G ou Wifi est-elle nécessaire lors du contrôle terrain ?

Non aucun besoin de connections, les modèles sont embarqués sur la tablette.


6. Vous parliez de vérifier les informations dans la maquette source (Plugin Revit) mais comment vous vous assurez que le contenu est présent dans le format OpenBim IFC pour l'exploitation?

Nous ne contrôlons pas les maquettes sources et si je n'ai pas été clair, j'en suis désolé. Nous n'effectuons notre certification que sur la base d'une maquette IFC et c'est au BIM management de s'assurer que les exports IFC sont complets. Nous aidons bien sur le BIM management de l'opération.


7. Via quel plug-in Revit contrôlez-vous le LOD et LOI ?

Non, icheck contrôle le bon respect de la réglementation handicapé et bientôt incendie, directement depuis votre modèle Revit. Je vous invite à aller sur notre page web et si vous avez des questions ou envie de tester notre plugin contactez-moi. Plus de précision ici > http://construction.bureauveritas.fr/page-bim/icheck/


8. Utilisez-vous un scan 3D pour vérifier que la maquette est conforme à la réalité ?

Non, nous avons fait le choix de cette technologie de réalité mixte qui nous semble, pour l'utilisation que nous en avons, la solution la plus adaptée. Elle est accessible par n'importe qui facilement depuis une tablette et ne nécessite pas de matériels coûteux.


9. Le lien URL internet n'est pas pérenne. Il serait donc question de générer une URL intranet pour assurer la consultation du lien du DOE ?

Oui, effectivement vous avez raison. La première des solutions est de structurer une arborescence qui stockera toute la documentation et d'avoir ainsi des liens vers ses documents, renseignés dans chaque objet.


10. Si un écart est présent entre la maquette et la réelle mise en œuvre des éléments sur le terrain, quel est le processus mis en place pour mettre à jour la maquette (maquette de recollement) ?

Les écarts sont envoyés au maître d'ouvrage qui les transfert à la ou les personnes les plus à même de juger si l'écart vient de la maquette ou du projet, pour ensuite modifier l'un ou l'autre. Il s'agit bien souvent du BIM management ou de la cellule de synthèse.


11. Est-ce que le référentiel définissant les données requises est public ?

Il n'est pas prévu d'être diffusé au grand public mais contactez moi, nous en parlerons.


12. Combien est facturée la certification ?

Comme je l'ai précisé c'est au cas par cas mais comptez 10.000 € en prix minimum.



Une question ? N'hésitez pas à la poser en commentaire !

1

Sur le même sujet:

 

Commentaires (0)

Pas de commentaires pour l'instant, soyez le premier à commenter !

Ajouter un commentaire

  1. (Mode invité)
Pièces jointes (0 / 5)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?

By accepting you will be accessing a service provided by a third-party external to https://www.hexabim.com/

REJOIGNEZ +10.000 ADHERENTS !

Pas encore adhérent au réseau HEXABIM ? Plus de 10 000 professionnels ont rejoint la plateforme pour s'informer, apprendre et échanger autour du BIM et de la transition numérique.

L'adhésion est totalement gratuite, il suffit de demander votre invitation ci-après pour vous inscrire et accéder par la suite à toutes les ressources de la plateforme !

Découvrez les services Hexabim

recrutement

Recrutement

En savoir plus

Publicité

Publicité

En savoir plus

communication

Communication

En savoir plus

Hexabim

Se connecter